Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

De plus en plus absurde

Jusqu’ici le pape ne pouvait créer que six cardinaux-évêques, correspondant aux six évêchés « suburbicaires », les diocèses suffragants de Rome (il y en a 7 mais Ostie est à part). François a constaté que le nombre des cardinaux-diacres et cardinaux-prêtres a considérablement augmenté, mais que celui des cardinaux-évêques est resté le même (forcément). Il a donc jugé « nécessaire d’élargir la composition de l’ordre des évêques ». En conséquence de quoi, il a décidé de faire « cardinaux-évêques » les cardinaux Parolin, Sandri, Ouellet, et Filoni (le secrétaire d’Etat et trois chefs de dicastères).

Quels diocèses peuvent donc bien être ceux de ces nouveaux « cardinaux-évêques » ? Aucun, puisqu’il aurait fallu que François crée quatre nouveaux diocèses suburbicaires… Ces cardinaux ont toujours pour titre leur paroisse romaine. Ils sont évêques paroissiaux…

Commentaires

  • Depuis 1150 le diocèse d'Ostie revient automatiquement au doyen du collège des cardinaux.

    Depuis 1914 le doyen devient toujours cardinal-évêque d'Ostie mais en gardant son titre précédent (il est évêque de deux évêchés fictifs...).

    A la mort du doyen, les cardinaux évêques élisent un nouveau doyen qui sera automatiquement cardinal-évêque d'Ostie.

    L'administrateur apostolique du "diocèse d'Ostie" est le vicaire de Rome.

    En fait ma formulation n'était pas bonne et je vais la revoir. J'ai repris le "6" du site du Vatican: "Grâce à un rescrit du Pape François, le nombre limite de six est dépassé, ce qui est une première dans l’histoire." Le pape ne peut (ne pouvait...) créer que 6 cardinaux-évêques, mais il y en a bien 7.

  • Les cardinaux-évêques (y compris celui d'Ostie) étaient vraiment les évêques de leurs diocèses suburbicaires, et cela même dans le code de droit canon de 1917. Ils avaient même le droit de quitter Rome sans demander la permission du Pape pour se rendre dans leur diocèse suburbicaire, alors que tout autre cardinal se trouvant (même ponctuellement) à Rome devait obligatoirement demander au Pape la permission d'en sortir, même pour retourner à son diocèse (non suburbicaire). Ce n'est qu'avec les réformes de Jean XXIII et de Paul VI que les diocèses suburbicaires sont devenus des diocèses titulaires.

  • Très bon article sur ce que fait le prétendu "pape" quand les médias ne sont pas là (et pour cause...) :
    http://dieuetmoilenul.blogspot.com/2018/06/cor-orans-un-autre-esprit-malefique-de.html

  • Cet homme est un ignorant qui a été incapable de finir sa maîtrise en Allemagne et dont l' inculture est abyssale, corollaire habituel de la bêtise et de la méchanceté

  • de qui s'agit-il ?

  • une solution trés simple aurait pu être de créer de nouveaux évêchés suburbicaires

Écrire un commentaire

Optionnel