Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L’odieux chantage

Le chantage à « l’humanitaire ». Les gauchistes français de l’Aquarius ont décidé de faire débarquer en Sicile 629 migrants clandestins. La provocation est évidente : il s’agit de tester le nouveau gouvernement italien anti-immigration, dont le ministre de l’Intérieur est Matteo Salvini, le « chef de la Ligue d’extrême droite », comme je l’ai entendu tout à l’heure. Le gouvernement a refusé d’accueillir le bateau et a demandé à Malte de le faire. Malte a refusé. Du coup l’ONU et l’UE ont intimé l’ordre à l’un ou l’autre pays d’accueillir les « migrants » au nom de « l’impératif humanitaire », sans s’occuper des questions légales qui sont « tout sauf claires ».

Finalement c’est le nouveau gouvernement espagnol socialiste qui a décidé d’accueillir le bateau français plein de clandestins africains…

L’impératif humanitaire est désormais le principal levier de l’immigration clandestine, qui se fait donc ouvertement avec l’aval empressé de l’ONU et de l’UE.

Et pour bien faire admettre l’inadmissible, tout le monde parle de réfugiés. Alors qu’il n’y a évidemment pas de réfugiés sur ce bateau, mais des jeunes Africains qui viennent s’installer en Europe pour avoir un meilleur niveau de vie.

Le scénario est connu depuis longtemps. On se fait prendre à bord d’un bateau « humanitaire » qui « sauve » les « réfugiés ». Une fois arrivé dans le pays de son choix, on demande l’asile. Demande évidemment rejetée, mais le clandestin est installé, défendu par les « associations », et il lui suffit d’attendre la prochaine vague de « régularisations »…

Et on appelle cela l’état de droit…

Et si une fois, une seule fois, le bateau était reconduit manu militari dans un port « libyen ». Juste pour montrer aux candidats à l’immigration que ce n’est pas forcément automatique…

Et si l’on mettait en prison les gauchistes qui pêchent les clandestins, tout simplement parce qu’ils sont dans l’illégalité la plus flagrante ?

Bon, on peut rêver…

Mais le cauchemar, lui, est là. Ça continue de débarquer par milliers…

Commentaires

  • Heureusement, ni l'Italie ni Malte n'ont cédé au chantage.

    Mais l'Espagne c'est très proche de la France.

  • Ce qui est malheureux, c'est que Malte et l'Italie se soient tiré dans les pattes au lieu de faire front commun contre le terrorisme humanitaire. Terrorisme humanitaire qui dans l'histoire portera le qualificatif de "bergogliesque".

  • Gouvernement non élu...

  • Pour les Espagnols c'est un beau geste sans grands risques: ils savent que beaucoup des "migrants" qui passent par Ceuta,, Melilla ou le Détroit de Gibraltar se dirigent ensuite vers la frontière française. Il en ira certainement de même des passagers du bateau français en question.
    La seule (la vraie) solution au problème des migrants irréguliers est de reconduire les bateaux concernés dans les ports libyens.L'ONU et la CEE le savent parfaitement.

  • Le Pape François lui-même n'enseigne-t-il pas que «le principe de la centralité de la personne humaine (…) nous oblige à toujours faire passer la sécurité personnelle avant la sécurité nationale» ?

  • Nous en sommes tous d'accord c'est pourquoi il n'est nullement question de mettre en danger la sécurité personnelle des migrants mais de les reconduire aussi dignement que possible vers leur port d'embarquement. On peut même envisager ensuite , grâce à l'assistance charitable de l'ONU, de l'UE, du Vatican et des moins pauvres des pays musulmans pétroliers ou gaziers, une aide financière et humanitaire leur permettant de retourner dans leur patrie d'origine.

  • Merkel a sûrement pensé à la sécurité personnelle des Allemandes violées par des hordes de "migrants".
    Hollande a sûrement pensé à la sécurité personnelle des victimes des attentats en donnant la nationalité française à des fichés "s"
    Ces migrants trouvent bien l'argent pour partir, pourquoi ne le trouveraient -ils pas pour rentrer chez eux.? Les passeurs ne travaillent pas dans les 2 sens?

  • C'est Victor Hugo, condamné à 7 ans de prison et 100 000€ d’amende pour islamophobie, officiellement l'incitation à la haine raciale, qui a la solution: http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/victor_hugo/chanson_de_pirates.html
    la Réale : https://fr.wikipedia.org/wiki/La_R%C3%A9ale_(1694)

  • si onne voulait pas les ramener en Libye pourquoi ne pas aller à la côte la plus proche 'la Tunisie"? IL Y A LA TOUTES LES STRUCTURES D'ACCUEIL PARFAITEMENT disponibles, des dizaines d'hôtels fermés par manque de touristes depuis le printemps arabe...la Tunisie gagnerait à recevoir ces coreligionnaires perdus ...mais non voyons la Tunisie est DEJA MUSULMANE inutile d'y aller , c'estmieux l'Europe avec ses populations théoriquement chrétiennes et qui ne pratiquent presque plus... ce sera une joie de les convertir à l'Islam, de gré ou de force, alors les collabos de gauche et les"candides" cryptogauchistes se feront une joie de faire le lit de l'islam en Europe...tout le reste,les pleurnicheries et les jérémiades ne sont que des moyens supplémentaires pour faire avancer l'islamisation

  • Chacun ne peut être heureux que chez soi: "Là où Dieu vous a semé, il faut savoir fleurir....!"

  • le XXième siècle a mis à mal ce principe : que dire des Grecs d'Anatolie expulsés vers la Grèce, des Assyriens nestoriens refoulés vers l'Irak, des Palestiniens chassés de chez eux, des Allemands de Prusse, de Poméranie, de Silésie obligés de quitter le pays de leurs ancêtres, pour ne parler que de ces exemples et pour la France, des Pieds Noirs "rapatriés" d'Algérie ?
    (liste non exhaustive)

  • Une question : si la sécurité personnelle des migrants est menacée pourquoi l'aquarius ne va t il pas les débarquer à Tunis ou Alger loin des racistes, islamophobes et homophobes nauséabonds qui abondent en Europe ?

  • Un clin d'oeil historique. L'"Aquarius" est un ancien navire garde-côtes de l'Allemagne de l'Est, utilisé avant 1989 pour empêcher les citoyens de la RDA de fuir le paradis communiste à la rame ou à la voile. Personne n'y trouvait à redire parmi les donneurs de leçons de l'époque. Imaginez, pour rigoler, qu'il soit utilisé aujourd'hui par "Médecins sans frontière" pour ramener en Libye ceux qui fuient les paradis qu'ils refusent de mettre en valeur. Quelle "bronca" de la Croix à l'Huma en passant par l'immonde et le figmag!

Écrire un commentaire

Optionnel