Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La dérive de l’Eglise en Belgique

Les funérailles de l’islamiste qui a été abattu par les forces de l’ordre le 28 mai à Liège après avoir assassiné trois personnes, dont deux policières, et suspecté d’avoir tué son ancien codétenu Michaël Wilmet la veille, mais qui a épargné une femme parce qu’elle était musulmane, ont été célébrées hier à… l’église de On, à Marche-En-Famenne.

Le curé, François Barbieux, explique : « La famille a tout à fait conscience de l’inacceptable, mais elle doit faire le deuil d’un fils, d’un tonton, d’un petit-fils, qui est décédé de manière tragique, de par les actes qu’il a posés avant son décès et de par la manière dont il est décédé. » Et encore : « Le fait qu’il soit d’une autre obédience, quelle en est la valeur profonde, on ne saura jamais en vérité non plus. La famille, elle, est chrétienne et demande cet accompagnement et le but serait aussi de ne pas paraître, face à la demande de la famille, plus sectaire que ne le sont ceux qui ont revendiqué les derniers événements. »

Les actes qu’il a posés… d’une autre obédience… ne pas paraître plus sectaire… A l’heure où tout le monde est « connecté », ce prêtre est manifestement déconnecté de la foi catholique. Il ne sait ni ce qu’il dit ni ce qu’il fait.

Pour les gens comme lui et même pour les autres il y a le code de droit canonique. Le code en vigueur, qui dit, même encore sous François, que les apostats et les hérétiques notoires doivent être privés de funérailles ecclésiastiques à moins qu'ils n'aient donné quelque signe de pénitence avant leur mort.

En cas de doute, il faut s’en référer à l’évêque. Mais l’évêque n’a rien dit. Qui ne dit mot consent. D’ailleurs il doit trouver très bien, très vivre ensemble, qu’on donne des funérailles catholiques à un islamiste.

De toute façon c’est un évêque qui ne sait pas non plus ce qu’est un évêque ni ce que dit le droit canonique, puisque sous sa photo et celle de son auxiliaire, tous deux le sourire niais qui convient, affirme sur le site du diocèse que « le vicaire général ou encore l'évêque auxiliaire a les mêmes droits et les mêmes pouvoirs que l'évêque diocésain ». Tirez le rideau.

Au fait, la mosquée, elle en dit quoi ?

Commentaires

  • Ils sont sans doute pour l'inter-communion avec les musulmans... [sarcasme...]

  • Mais non. Allons.
    Ils sont seulement dans l'Eglise qui est en Belgique. Celle qui pédale dans la choucroute.

  • Il n'y a pas de choucroute en Belgique, c'est moules-frites, ou semoule

  • Dans la région de cet apostat belge et terroriste, dans l'est du pays donc, la choucroute est le plat traditionnel le 1er janvier.

    Quand on affirme, cher Dauphin, il faut soit savoir, soit se documenter.

  • Etienne : il est effectivement important de se documenter. Le terroriste en question n’est pas originaire de l’Est du pays, même si c’est là qu’il a accompli son forfait. Il est de la région de Marche-en-Famenne, où cette cérémonie scandaleuse a eu lieu, dans le diocèse de Namur et la Province de Luxembourg, qui n’ont rien à voir avec la choucroute.

  • Merci Aenigma.
    Je vois que mon innocent calembour a permis, grâce à vous, d'augmenter nos connaissances sur le plat pays qui est moralement aussi raplapla que notre douce France.
    @Etienne 1er: en cherchant bien , en Belgique il y a même des Hamburgers et du coca cola, de la paella et de la zarzuela. On peut pédaler dans tout cela sans problème.

  • Comment faire confiance à un type qui utile le terme « tonton » pour, semble-t-il désigner un oncle ?

  • Il voulait dire tonton-flingeur. Dans le cas qui nous occupe c'est plutôt tonton-égorgeur.

  • "La famille, elle, est chrétienne"

    _________________________________


    Pauvre famille, analphabète théologique.

    Ces funérailles n'absolvent rien,mais aggravent encore plus, a posteriori, dans une mesure inconnue et indicible, le Jugement terrible qui a eu lieu dans la seconde même (seconde du temps terrestre) où l'âme de cet homme a quitté cette vie.

    Mieux aurait valu pour lui de ne pas naître, ou qu'on attache une grosse meule à son cou et qu'on le précipite au fond de la mer. (Mt 18,6 ; 26,23)

Écrire un commentaire

Optionnel