Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Typique

Après avoir vigoureusement nié tout scandale d’abus sexuel couvert par un évêque chilien et avoir traité de calomniateurs ceux qui osaient en parler, François a reconnu qu’il s’était trompé, et cela l’a mis tellement hors de lui qu’il vient de… virer TOUS les évêques chiliens…

Commentaires

  • Monsieur Daoudal,

    Que dites-vous de ceci :

    “Francis bid farewell to each of the 34 bishops from Chile amid indications that heads will roll after four days of meetings and prayer. Vatican television showed the Chilean bishops thanking Francis as they took their leave. The only one Francis is shown kissing on each cheek and patting on the arm was Bishop Juan Barros, who is at the center of the scandal.”

    Est-ce moi ou il tient obstinément à faire voir à tout le monde que tout ça est rien d’autre qu’une affaire de montrer qui est le patron et qu’il n’a jamais eu de tort là-dedans ?

    Notez que ça, c’était (si je ne me trompe) avant que les évêques annoncent leur démission collective. Peut-être en réalité est-ce eux qui ont décidé qu'ils en avaient assez de l'aider à sauver la face, et cette scène aura pu être la goutte qui a fait déborder le vase. Enfin, je spécule...

    https://www.japantimes.co.jp/news/2018/05/18/world/social-issues-world/popes-emergency-abuse-summit-chile-bishops-ends-amid-signs-heads-will-roll/#.Wv727GeWzIU

  • Ainsi, sur ce problème des abus sexuels, tous les 34 évêques chiliens seraient à mettre en cause ?
    A qui peut-on faire croire ça ?

    Dès lors, ce ne serait qu'un "gros coup de com." La (seule ?) spécialité de m. J. Bergoglio.

  • Très probable en effet! Il redore ainsi son blason passablement terni par l'affaire Juan Barros et les ambiguïtés de la communion aux couples catholico- protestants.

  • En virant tous les évêques, il évite de montrer à tous quels évêques sont concernés par la destruction de preuves et la dissimulation de faits graves contre des enfants. Je pense qu'au Chili, ils disent qui a fait quoi et couvert quoi.

  • C'est exactement cela. Et, de plus, il vire les bons, qui au Chili sont proportionnellement plus nombreux qu'en France.. D'une "Pierre", deux coups.
    A propos, c'est quand qu'il démissionne le Bergoglio-l'envoutueur?

Écrire un commentaire

Optionnel