Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Police du prélèvement d’organes

Le 29 novembre, la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale a chargé Jean-Louis Touraine d’une mission sur le prélèvement d’organes. Il devra « comprendre pourquoi le taux de refus varie selon les régions » et identifier les « circonstances dans lesquelles se produisent ces refus ».

Les refus sont de 43 % en Ile-de-France contre 22 % dans les Pays de la Loire.

Depuis le 1er janvier 2017 la possibilité pour la famille d’un défunt de s’opposer à un prélèvement d’organes a été considérablement réduite. Or 60% des refus venaient de la famille. On croyait donc avoir réglé la question. Mais ça n’a rien changé. Il y a toujours autant de refus… Alors on va s’attaquer aux disparités régionales, et les « corriger »…

Jean-Louis Touraine (franc-maçon militant de la culture de mort, il vient de déposer une nouvelle proposition de loi d’euthanasie), est professeur de médecine au département de transplantation de l'université Claude-Bernard de Lyon, et président de l’association France Transplant…

Commentaires

  • Crime organisé, racket, Un de plus, après les péages des autoroutes, radars, vaccins, sécurité (piscines, maisons, normes de toute sorte), ampoules basse-consommation, éoliennes, distribution eau, électricité, gaz, assainissement, taxes parafiscales. Tout cela pour réduire la liberté des gens et engrosser quelques petits malins.
    Pourquoi la mort est définie comme encéphalogramme plat (avec la bénédiction de l'académie pontificale des sciences). Ben pour pouvoir prélever des organes sur des vivants, pardi. Si les Français se mettent à réfléchir, rien ne va plus. Il va falloir prendre un programme de lavage des cerveaux plus puissant.

  • Il est donc important de s'opposer à ces mesures qui n'ont rien, mais absolument rien " d'humanistes ", mais sont bien une source incontestable de mise à disposition d'organes humain à une industrie " mafieuse ", qui se cache sous des dénominations tendant à faire croire le contraire !!!

  • Pour ceux qui n'auraient pas encore notifié leur refus au consentement présumé pour le prélèvement d'organes (selon les termes de la législation en cours), c'est par ici : https://www.registrenationaldesrefus.fr/

Écrire un commentaire

Optionnel