Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Macron et son drapeau

Comme il l’avait annoncé, Emmanuel Macron a officiellement reconnu le drapeau européen, en marge du sommet européen à Bruxelles.

Concrètement, il a signé la déclaration 52 annexée au Traité de Lisbonne sur les « symboles de l’appartenance commune des citoyens à l’Union ».

La France devient ainsi le 17e pays à signer cette déclaration. Par un diktat du prince qui ne reconnaît pas le vote populaire.

Si les symboles de l’Union avaient été relégués dans une déclaration annexe, c’est parce que les citoyens français avaient rejeté par référendum la Constitution européenne, qui proclamait ces symboles antinationaux dans son article IV-1.

Les citoyens ont dit non. Macron dit : Je m’en tape.

C’est la nouvelle démocratie. Enfin, pas si nouvelle que ça. Mais là c’est d’une évidence brutale.

Et tout ça pour quoi ?

Pour rien.

Macron voulait répondre à Mélenchon qui ne veut pas voir le drapeau européen à l’Assemblée nationale.

Mais que la déclaration soit signée ou pas ne change strictement rien à la situation. Les déclarations annexées aux traités n’ont (comme leur nom l’indique) aucune valeur juridique contraignante. En outre il n’existe aucun texte sur la présence de drapeaux dans l’hémicycle. La présence du drapeau européen est due à une décision du bureau de l’Assemblée en 2008 (sous la présidence de Bernard Accoyer). Le drapeau tricolore avait été installé l’année précédente par Jean-Louis Debré.

Commentaires

  • Et à l'Elysée, lors de sa récente entrevue avec des journalistes de TF1, le président s'est affiché devant une œuvre de Shepard Feray qui a fait gloser les milieux dits conspirationnistes :
    https://twitter.com/search?q=%23Elys%C3%A9e
    On y voit le sceau de Baphomet renversé au cœur d'une rose. Un retour aux origines de la république...

  • Toujours est-il que cet énième drapeau est au couleur du Pallium Chrétien et couvert des étoiles de Notre-Dame la très sainte Vierge Marie.
    Le drapeau républicain est qu' en à lui toujours flanqué de la couleur du Pallium Chrétien : le bleu.
    De la couleur de la monarchie et de la St Michel : le blanc.
    De la couleur de la Bnnaière de St Denis : le Rouge.
    N'en déplaise à cette ex terroriste et autonomiste, devenue une sorte de ministre, (assez sinistre) qui voulu en changer les couleurs que les révolutionnaires n'avaient pas osés supprimer.

Écrire un commentaire

Optionnel