Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Aux Philippines

Le père Teresito Suganob, vicaire général de Marawi (précisément vicaire de la préfecture apostolique territoriale) a été libéré grâce à l’offensive de l’armée philippine.

Le P. Suganob avait été enlevé le 24 mai par le groupe Maute (qui a fait allégeance à l'Etat islamique), lors de l’assaut mené pour prendre le contrôle de la ville à grande majorité musulmane. C’était en la fête de Marie auxiliatrice et le P. Suganob a été enlevé à la cathédrale pendant l’office, avec plusieurs fidèles. Puis la cathédrale a été incendiée. Elle a été reprise par les soldats philippins le 25 août.

Dans la nuit du 16 au 17 septembre, le P. Suganob a pu échapper aux islamistes à la faveur des combats entre l’armée et les islamistes pour le contrôle d’une mosquée du centre ville, place forte de Maute.

La mosquée a été reprise, et l’armée est en voie de contrôler toute la ville. Il resterait environ 80 jihadistes, avec de nombreux otages. La ville est en ruine après les combats et les bombardements. Les quelque 200.000 habitants ont dû chercher refuge ailleurs. Au 14 septembre, les combats avaient fait 860 morts dont 660 dans les rangs des terroristes et 147 dans ceux des militaires.

Écrire un commentaire

Optionnel