Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Délire sans fin

Les bustes des professeurs Henry Maudsley et Frederick Mott, fondateurs de l’institut de psychiatrie du King’s College de Londres, vont être enlevés du hall d’entrée et remplacés par un « mur de la diversité ».

Il se trouve en effet que sir Henry Maudsley et sir Frederick Mott sont deux hommes blancs, donc « intimidants pour les minorités ethniques », au point que leur présence obsédante dans le hall (conjointement avec quelques tableaux représentant également des mâles blancs, qui vont également être enlevés) crée un climat « aliénant » auquel il est urgent de mettre fin. Dixit le doyen, « Patrick Leman, MA, PhD, FBPsS ».

Quand les psys deviennent fous…

It+s+2017_01fa78_6332912.jpg

Commentaires

  • Ce type de délire est bien postérieur à la massification. La massification n'y est absolument pour rien.

    Au surplus, on le trouve aussi dans celles des universités qui sont très sélectives au Royaume-Uni, aux Etats-Unis.

    Une extrême sélection ne garantit aucunement le bon sens. L'ENS de la rue d'Ulm a été diverses fois, en tout cas dans sa partie Lettres et Sciences humaine, la proie de délires collectifs carabinés.

  • Il n'est pas rare de voir des universitaires, emportés sans doute par un orgueil élitiste, faire dans la surenchère politiquement correcte, en déployant les idées délétères héritées de mai 1968 jusqu'à leurs conséquences les plus extrêmes. Des capacités élevées d'apprentissage, de méthode, voire d'analyse, sont tout à fait compatibles avec un esprit profondément conventionnel et une irréductible bêtise. D'autant plus irréductible que : "le bon sens est la chose du monde la mieux partagée : car chacun pense en être si bien pourvu, que ceux même qui sont les plus difficiles à contenter en toute autre chose, n’ont point coutume d’en désirer plus qu’ils en ont." Dans ce domaine, rien de pire qu'un crétin surdiplômé et auto-satisfait.

  • j'ai entendu il y a longtemps dans un film canadien la réplique "c'est pas des gens, c'est des Anglais"
    espérons donc que cette dérive est purement anglaise et ne nous touchera pas

  • Théofrède vous êtes aveuglé. Ne voyez-vous pas en effet que la France est elle aussi assujettie, au plus haut point, à cette dérive funeste du "politiquement correct" ?

Écrire un commentaire

Optionnel