Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Marcello Pera parle de François

Marcello Pera, ancien professeur de philosophie des sciences, ancien président du Sénat italien, co-auteur avec le cardinal Ratzinger en 2005 de Sans racines – l’Occident, le relativisme, le christianisme, était interrogé sur François, le 10 juillet, par Le Matin de Naples. Il ne mâche pas ses mots…

Interrogé sur la dernière interview de François par Scalfari (une fois de plus sur les migrants), Marcello Pera déclare : « Je ne comprends pas ce pape. Ce qu’il dit est hors de toute compréhension rationnelle. Pourquoi insister sur un accueil sans limite ? Le pape le fait parce qu’il hait l’Occident, il cherche à le détruire, et fait tout pour atteindre cet objectif. »

Le nouveau magistère de Bergoglio « n’est pas évangélique, il est seulement politique. François est peu ou pas du tout intéressé par le christianisme comme doctrine, dans son aspect théologique. Ses déclarations ont l’air fondées sur l’Ecriture, en fait elles sont fortement laïcistes. Si nous allons au fond, il suggère à nos Etats de se suicider, il invite l’Europe à ne plus être elle-même : le pape est le reflet de tous les préjugés de l’Amérique du Sud contre l’Amérique du Nord, contre le marché, la liberté, le capitalisme. »

« De même qu’il n’y a aucune explication rationnelle, il n’y a aucune explication évangélique à ce que dit le pape. » Bergoglio fait seulement de la politique, cherchant les applaudissements faciles de l’ONU, et du « syndicalisme » : « Sa vision politique, sociale, et sur les migrants, est la même que celle du justicialisme péroniste, elle n’a rien à voir avec la tradition de liberté politique occidentale et ses racines chrétiennes. »

« Un schisme caché se fait jour dans le monde catholique, et Bergoglio le poursuit avec persévérance et détermination. Dans son nouveau cours a explosé tout le radicalisme révolutionnaire de Vatican II. Cet aggiornamento du christianisme a laïcisé l’Eglise, déclenché un changement très profond, même si ce qui était susceptible de conduire à un schisme a été maintenu à distance dans les années suivantes. » Jean-Paul II et Benoît XVI « ont sauvé l’Eglise en adoptant une vision tragique de la réalité, ils ont résisté et cherché à harmoniser le nouveau avec la tradition. Ils l’ont fait de façon excellente. » Mais aujourd’hui, avec François, tout est de nouveau en discussion. « Les droits de l’homme sont devenus la référence idéale et la boussole de l’Eglise, et pour les droits de Dieu et la tradition il n’y a presque plus de place. »

De ce fait certaines franges de l’Eglise ne croient plus en la direction de Bergogio : « Les jeunes, une partie du clergé, les gens simples de province, qui vivent les problèmes de sécurité que les migrants créent dans nos quartiers. »

Dès 2006, Marcello Pera disait que son diagnostic pour l’avenir de l’Europe n’était « pas joyeux » : « Si l’Europe continue dans sa culture relativiste, rejetant sa propre tradition, avec son bas taux de fécondité, une immigration inconsidérée, alors l’Europe va finir islamisée. » Et il reprenait le propos de Joseph Ratzinger dans Sans racines : « Mon impression aujourd’hui est que l’Europe ressemble à l’empire romain lors de sa chute. »

Commentaires

  • Cher M. Daoudal,

    pourquoi refusez-vous obstinément de débattre avec moi de la possibilité que François soit un faux pape ? Pourquoi opposez-vous strictement le silence à toutes mes demandes ? Qu'y a-t-il qui vous irrite à ce point ? Est-ce donc impossible d'avoir un débat ensemble ? Qu'est-ce qui vous défrise tant à cette idée ?

    Je vous prie de bien vouloir me donner, ne serais-ce qu'une seule fois, une réponse, et vous en remercie d'avance.

  • Vous êtes dans le refus de la droite raison. La visibilité nécessaire de l'Eglise, le conclave régulier, la succession apostolique, font que le Pape est vrai, et opposable" erga omnes".
    Personne sur la terre ne peut juger du Pape,, aucune autorité ecclésiale, et encore moins vous.
    Dieu seul sonde les cœurs. Ne tombez pas dans l'orgueil des sédévacantistes, qui en arrivent à refuser de prier pour le Vicaire du Christ, même au Canon de la messe, au moment où ce serait le plus nécessaire.

    L'humilité et la vérité se donnent la main.

  • Le logeur du blog ne vous a pas encore censuré. Estimez-vous heureux. Car toutes les semaines on voit des commentaires qui disparaissent. L'effet 14 juillet sans doute !

    « Mon impression aujourd’hui est que l’Europe ressemble à l’empire romain lors de sa chute. » En fait on va assister à la disparition apparente de l'Eglise. C'est le signe décrit dans Apocalypse 12 et qui aura lieu le 23 septembre 2017. Le départ de l'Eglise dans le désert pendant presque 3 ans et demi.

    De même que les pharisiens et l'Empire romain crucifièrent le Christ. De même leurs descendants persécuteront les chrétiens à partir de fin 2017. Ils ne pourront plus par exemple s'opposer aux déviances sexuelles sous peine de prison. Les chrétiens retrouveront à nouveau les catacombes et les jeux du cirque ou médias modernes.... Le règne de Jupiter va commencer en la personne de Macron, digne représentant de la franc-maçonnerie judaïque qui fut adoubé en Israël.

  • Il se peut que l'auteur du blog ne souhaite pas répondre sur ce sujet.
    On peut douter de la validité de la désignation du cardinal Bergoglio. (Ce que je fais.) Mais ces doutes ne sont fondés que sur des indices qui dérangent, pas sur des preuves.

    En attendant qu'une enquête précise vienne donner une certitude, dans un sens ou dans l'autre, on perdrait son temps à spéculer sur l'hypothèse.

    Par contre, l'observation des foucades habituelles...

  • Cher monsieur, allez vite consulter; je vous en prie.

  • Merci Bertrand.
    Moi, ça va. Et vous ?

  • Je vous demande pardon Etienne car ma phrase était imprécise. Mon conseil s'adressait bien sûr à Abenader qui donne l'inquiétante impression d'avoir besoin, sans délai, du secours de la faculté. Le seul moyen de répondre à ce genre de propos est de garder le silence.

  • Bien reçu. Merci.

    Je craignais déjà de me voir forcé d'aligner les indices d'une non-validité possible.

    Soignons-nous bien : nous vivrons vieux. (Bientôt 73 balais.)

  • @Anne
    prévoir la date de la fin du monde a été un exercice apprécié dans le protestantisme, surtout américain, et a été à l'origine de certaines sectes
    seriez-vous une hérésiarque ?

  • "Le cardinal Biffi a été un héros de l'Église, qui n'a pas d'égal parmi les prélats d'aujourd'hui." disait-il déjà en 2015

    https://rorate-caeli.blogspot.com/2015/07/marcello-pera-what-abyss-between-church.html

  • Deux signes qui épaulent l'opinion de Marcello Pera :

    Le pape François a reçu le prix Charlemagne (récompense attribuée par les mondialistes). C'est loin d'être un gage d’indépendance d’esprit pour un pape :
    http://www.famillechretienne.fr/filinfo/le-pape-francois-recoit-le-prix-charlemagne-193487

    Et son choix comme pape a officiellement réjoui la franc-maçonnerie juive (le B’nai Brith). Ce qui n'est pas non plus de bonne augure.

  • Il aurait pu faire un excellent pape mais il est mort le 11 juillet 2015 à l'âge de 87 ans.
    http://www.catholicherald.co.uk/news/2015/07/14/italian-cardinal-biffi-dies-at-87/

  • Oui merci de la précision Anne ! Merci, instruite des volontés du Père, de nous annoncer que le Christ ne reviendra pas avant le 23 septembre 2017. C'est le moment d'aller au bordel, pourvu que vous alliez vous confesser avant le 23 septembre prochain !

  • Anne :

    Merci pour la précision de date.

    Rendez-vous pour le 23 septembre 2017.

  • Dewey Bruton voyait la Fin des Temps commencer le 3 octobre 2016. C’est à dire au début de l’année hébraïque 5777, qui commence à la veille au soir du 3 octobre pour finir le 20 septembre 2017 (une année qui comptera 353 jours). Car la venue du Mashiah doit avoir lieu lors de la fête des Trompettes (3 octobre 2016 ou 21 septembre 2017 ).

    Donc le 21 septembre 2017. Mais ce Mashiah sera évidemment anti-catholique. Et absolument pas gêné par l'islam. Ce que Marcello Pera et le cardinal Biffi semblaient comprendre. Malheureusement pas Bergoglio.

    L'Islam est une création juive. On y retrouve de nombreux points communs.

    Le Lévitique est le troisième des cinq livres de la Torah (Pentateuque). Que dit-il ?
    « Si un individu cohabite avec un mâle, d’une cohabitation sexuelle, c’est une abomination qu’ils ont commise tous les deux ; qu’ils soient punis de mort, leur supplice est mérité. » (Lévitique 20)
    Juifs et musulmans punissent de mort les homos. Pas les chrétiens.

    Le Deutéronome est le dernier des 5 livres de la Torah (le Pentateuque chrétien). Que dit-il ?

    « Or, quand l’Éternel, ton Dieu, t’aura installé dans le pays qu’il a juré à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob, de te donner, pays aux villes grandes et belles, que tu n’as point bâties ; 11 avec des maisons abondantes en biens, que tu n’y as pas répandus, des citernes toutes faites, que tu n’as pas creusées, des vignes et des oliviers, que tu n’as point plantés ; quand tu jouiras de ces biens et t’en rassasieras, 12 garde-toi d’oublier l’Éternel… » (Deutéronome, 6)
    « Nous prîmes alors toutes ses villes, et nous frappâmes d’anathème toute ville où étaient des êtres humains, même les femmes et les enfants ; nous ne laissâmes pas un survivant. » (Deutéronome, 2)
    Il suffit de voir ce que font les Daesh et cie.... Ou même ce que défend BH Lévy :
    https://francais.rt.com/france/40958-monde-diplomatique-ouvre-son-dossier-imposture-bhl

    Et que penser du Talmud de Babylone ?
    Sanhedrin 55b. « Un Juif peut épouser une fillette de trois ans (spécifiquement âgée de trois ans « et un jour »). » 29.
    Sanhedrin 54b. « Un Juif peut avoir des rapports avec un enfant tant que l’enfant a moins de neuf ans. » 30.
    Kethuboth 11b. « Lorsqu’un homme a des rapports avec une petite fille ça ne fait rien. » 31.
    C'est possible chez les juifs et musulmans. Mais pas les chrétiens. Pour ces derniers c'est de la pédophilie.

    « Tant que les peuples chrétiens adhèrent au Christ, ils n’ont rien à craindre de la synagogue. Mais malheur aux peuples chrétiens s’il arrive un jour où ils oublient que leur salut c’est le Christ ! Parce qu’alors, ils devront tomber sous l’esclavage déshonorant du diable, et de son exécuteur sur la terre, les juifs… » écrivait l’abbé Julio Meinvielle dans « Les juifs dans le mystère de l’histoire », (écrit en 1959, dernière édition en 1964). Il aurait pu ajouter "rien à craindre de la synagogue et de l'Islam."

  • Apocalypse 2:9
    "Je connais ta tribulation et ta pauvreté bien que tu sois riche, et les calomnies de la part de ceux qui se disent Juifs et ne le sont pas, mais qui sont une synagogue de Satan."

    Apocalypse 3:9
    "Voici, je te donne de ceux de la synagogue de Satan, qui se disent Juifs et ne le sont pas, mais qui mentent; voici, je les ferai venir, se prosterner à tes pieds, et connaître que je t'ai aimé. "

  • @veronique
    c'est exact
    ça m'a été confirmé par mon marc de café

  • Sanhedrin 54b. « Un Juif peut avoir des rapports avec un enfant tant que l’enfant a moins de neuf ans. »

    Voilà une mère d'origine maghrébine qui a offert sa fille de 12 ans à un homme de 20 ans qui a tout de même pris 3 ans de prison dont 30 mois avec sursis : ce qui fait tout de même 6 mois ferme pour violer une petite fille.
    http://www.20minutes.fr/societe/2104359-20170713-indre-mere-condamnee-avoir-offert-fille-12-ans-pedophile

  • @Willy
    12 ans a longtemps été l'âge nubile pour les filles dans l'église catholique (et 14 ans pour les garçons)
    il faut faire attention à ce qu'on dit, surtout pendant la crise d'accusations de pédophilie que nous subissons
    quant à dire que le mariage est un viol légal, ce fut l'une des premières antiennes féministes

  • J'ai envoyé sur un autre blog cette hypothèse :

    Je me suis demandé si l'expérience argentine du pape n'expliquait pas certaines de ses attitudes.

    L'Argentine est, depuis 150 ans, un pays d'immigration massive, juste après les Etats-Unis. La famille Bergoglio est d'origine italienne, comme tant de familles argentines.

    Pour un homme comme lui, être d'origine essentiellement autochtone sur au moins dix générations, phénomène totalement banal dans les vieux pays d'Europe (en dépit des assertions contraires de gens qui chérissent plus le militantisme idéologique que les conclusions de la démographie et de la généalogie), est donc une situation carrément atypique, voire bizarre.

    Il se trouve que l'Argentine comprend pas mal de descendants de gens venus du Liban et de l'actuelle Syrie. Mais ce sont en grosse majorité des chrétiens, orthodoxes et maronites. Il y a aussi beaucoup de juifs.

    Le pape a de la peine à saisir la situation d'un pays qui se trouve avoir dans son sein une forte communauté musulmane.

    En effet, au prorata de la population, il y a actuellement dix fois plus de musulmans en France qu'il n'y en a en Argentine. À ce taux-là, ils ne causent pas plus de difficultés que n'en causaient les musulmans en France vers 1955. A cette époque, aucun homme d'Eglise français ne se serait aventuré à proclamer ce que le père Christian Delorme déclarait naguère, qu'il faut "aimer l'islam pour être de meilleurs chrétiens". (Quand les nazis ou les communistes tiennent le haut du pavé, certains ecclésiastiques poussent leurs ouailles à réserver le meilleur accueil au chancelier Hitler ou à nos frères de la CGT).

    A cette cécité autobiographique du pontife se surajoute sa vision de l'islam, complètement fantaisiste.

  • Véronique :

    Oui, oui, j'ai bien compris, c'est encore un coup des juifs.

    Reveillez-vous et regardez les choses en face. Qui manipule les juifs ?

    Vous ne le savez pas ?

    Eh bien je vais vous le dire : c'est l'Abominable Fu Manchu.

    C'est lui :
    http://beardoholic.com/wp-content/uploads/2015/02/Fu-mancu-character.gif

  • C'est le cousin de Ian Fleming.

Écrire un commentaire

Optionnel