Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La nouvelle Académie pontificale "pour la vie"

François avait viré en bloc les 132 membres de l’Académie pontificale pour la vie. Il vient d’en nommer 45, dont 17 nouveaux. Dont trois non chrétiens, et le « théologien » Maurizio Chiodi, ouvert à un « discernement » sur la contraception, la fécondation in vitro, les orientations sexuelles, le gender, l’euthanasie passive et le suicide assisté…

Parmi ceux qui ne sont pas reconduits, comme on s’en doute, figurent ceux qui étaient le plus fidèles à ce que voulaient Jean-Paul II et le professeur Lejeune (dont le grand ami de Joseph Ratzinger Robert Spaemann).

Voir le détail par Sandro Magister.

Life Site constate pour sa part la présence dans les 45 d’un anglican, Nigel Biggar, professeur à Oxford, pour qui l’avortement doit être permis dans les 18 semaines après la conception, parce qu’il n’y a pas encore d’activité cérébrale, donc de forme de conscience…

Commentaires

  • Cher Yves. Vous nous aviez déjà mis en garde contre le cardinal Paglia (le pornocrate lgbt de Milan) en 2013
    http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2013/02/05/le-coup-de-poignard-de-mgr-paglia-hallucinant.html#comments
    Maintenant, président de l'Académie pour le vie, il la truffe de ses semblables, vire les plus compétents et garde quelques idiots utiles qui font profil bas..
    Déjà l'Académie pontificale des sciences est truffée d'athées, agnostiques, malthusiens, évolutionnistes qui en 1967 avaient plébiscité la contraception et l'avortement (tout comme les cardinaux, à l'exception de 4), au grand effroi de Paul VI.
    .JP II et le prof Lejeune pour contrebalancer leur mauvaise influence fondèrent l'APV. Maintenant l'APV est aux mains des promoteurs de la culture de mort. Bien joué Bergoglio!

  • Il faut bien comprendre ce qu'est l'Académie pontificate des sciences relevée par Pie XI en 1936. Ab initio, elle a été voulue par Pie XI comme non spécialement catholique, et a, dès les nominations de 1937, compté d'éminents savants non catholiques.

    Cet article permettra de comprendre de quelle institution il s'agit :
    http://www.persee.fr/doc/efr_0223-5099_1996_act_223_1_5030

  • Il y a deux institutions bien distinctes : l'Académie pontificale des Sciences, fondée par un laïc en 1603 et remise en activité par Pie IX, et l'Académie pontificale pour la vie, fondée par Jean-Paul II et Jérôme Lejeune en 1994. Sa mission est la défense de la vie, et non la promotion de l'avortement, du transsexualisme, de la sodomie et de la GPA. J'aime autant n'être pas à la place de Bergog-et-Magog au jour du Jugement.

  • Quel est l'intérêt de ce conseil s'il est constitué d'experts en culture de mort qui ne font qu'aller dans le sens du courant mondain et de l'utilitarisme?

  • Il y a comme qui dirait des incohérences entre telle ou telle nomination (Nigel Biggar) et les principes réitérés précédemment par le pape François :

    "In a statement, Anderson said he was “honored” by the choice and quoted words of Pope Francis from his apostolic exhortation Evangelii Gaudium (The Joy of the Gospel), in which he wrote that the “defense of unborn life is closely linked to the defense of each and every other human right.”"

    http://ncregister.com/daily-news/pro-abortion-theologian-picked-as-pontifical-academy-for-life-member#.WUFtF4W-iEc

  • À Stavrolus :

    J'ai bien compris le différence entre les deux académies, mais je réagissais au commentaire de Dauphin, qui tendait à les assimiler.

    On peut évidemment nommer à l'Académie pour la vie des membres non catholiques dès l'instant qu'ils sont fondamentalement d'accord avec la position de l'Eglise (laquelle est fondée ici au premier chef sur ce qui est tenu comme la loi naturelle, donc appréhensible par tout un chacun en principe). Ça ne semble pas être toujours le cas.

    Les réactions ne se font pas attendre.

    Il sera instructif d'examiner les nominations suivantes.

  • "je réagissais au commentaire de Dauphin, qui tendait à les assimiler. "
    Vous lisez sans comprendre? Je faisais allusion à la raison de la fondation de l'APV, pour contrer les dérives de l'APS. Du temps de Paul VI c'était l'APS qui était consultée sur les questions bioéthiques, car elle comportait des médecins, biologistes, juristes, en plus des chimistes, physiciens , mathématiciens. Le Prof Lejeune était membre de l'APS. Où ai-je assimilée l'APS à l'APV?

  • Liste des membres qui viennent d'être nommés

    http://press.vatican.va/content/salastampa/en/bollettino/pubblico/2017/06/13/170613b.html

  • Le Président nommé par Bergog à la tête de cette Académie est le sulfureux archevêque Vincenzo Paglia, qui doit plutôt naviguer à la vapeur qu'à la voile. Il est connu pour les fresques homo-érotiques de la cathédrale de Terni qu'il a fait réaliser par Ricardo Cinalli. L'artiste en question "cite" (ou pille) Piero della Francesca, notamment la Madonna del Parto, que je suis aller vénérer deux fois à Monterchi et dont j'ai une reproduction dans mon salon. Difficile à pardonner. Passe encore s'il avait emprunté ses références à Botticelli, Sodoma ou Caravage...

  • que je suis allé

  • nigel.biggar@chch.ox.ac.uk

    Monsieur Nigel BIGGAR,

    Votre accès à l'Académie Pontificale sera peut-être pour vous l'occasion de beaucoup plus de discernement.

    Nous serrons extrêmement attentifs à vos prises de paroles. Attentif aux messages que vous tenterez de diffuser concernant l'Assassinat des enfants en gestation au sein de cette commission pontificale. Quelque soit leur âge !!
    Ne croyez pas qu'une voie royale s'ouvre à l'idéologie du relativisme. Et certainement pas par votre intermédiaire.
    Particulièrement concernant la Vie.
    Nous catholiques n'accepterons pas que soit répandus les idéologies du meurtre des plus faibles, au sein de nos communautés.
    Nous veillons fermement.

    Oremus ad Invicem.

    Dear Sir Nigel BIGGAR,
    Your access to the Pontifical Academy will be perhaps for you the occasion of much more understanding.

    We tighten extremely attentive with your speeches. Attentive with the messages which you will try to diffuse concerning the Assassination of the children in gestation within this pontifical commission. Some is their age!!
    Do not believe that royal roads open with the ideology of the relativism. And certainly not by your intermediary.
    Particularly concerning the Life.
    We catholic will not accept that is to say widespread the ideologies of the murder of weakest, within our communities.
    We take care firmly.

    Oremus AD Invicem

    J.

  • Selon ce qu'on lit ici, la nomination la plus contestée aurait été faite dans une certaine rapidité irréfléchie :

    http://www.catholicherald.co.uk/news/2017/06/17/head-of-vatican-pro-life-academy-defends-appointment-of-nigel-biggar/

  • Je ne pense pas que la nomination de Nigel Biggar ait été irréfléchie. Mgr Paglia l'a fait par recommandation de l'archevêque anglican Justin Welby, grand défenseur de "l'ordination" d'homosexuels et promoteur de la culture de mort dans "l'église" anglicane (contraception, avortement, euthanasie). L'Eglise catholique est la seule entité qui accepte dans ses académies des opposants frontaux à son enseignement. La hiérarchie qui permet cela se croit très ouverte d'esprit, très tolérante, très "miséricordieuse". Je pense au contraire qu'elle est imprudente, irresponsable ou , pire, complice de ces ennemis introduits en son sein.
    @J.EFF: excellente lettre à Biggar.
    @ Curmudgeon : vous croyez toujours que j'assimile APS et APV? Merci pour votre réponse.

  • À Dauphin :

    Vous aviez écrit : "Déjà l'Académie pontificale des sciences est truffée d'athées, agnostiques, malthusiens, évolutionnistes qui en 1967 avaient plébiscité la contraception et l'avortement (tout comme les cardinaux, à l'exception de 4), au grand effroi de Paul VI. "

    Je me suis contenté de rappeler les perpectives concernant la composition de l'APS, qui, légitimement, étaient et sont très différentes de ce qu'elles doivent être pour l'APV. Ces deux corps ont des visées différentes. Vous aviez tendance à les mettre sur le même plan. C'est tout ce que je voulais dire, rien de plus.

  • @ Curmudgeon.
    Avant la fondation de l'APV en 1994 (voir le commentaire de Stravolus), c'est APS qui était consultée pour les questions d'éthique médicale, manipulations génétiques, mort cérébrale etc... Le prof Lejeune, membre de l'APS et Jean Paul II se sont rendus compte qu'il était impossible de consulter sur ces questions l'APS (pro-contraception, pro-avortement, pro-euthanasie et pro-quelques autres conneries comme la surpopulation) . Et ils ont décidé de court-circuiter l'APS sur ces questions et de former l'APV avec des véritables défenseurs de la vie. L'objectif de ces académies était (maintenant c'est terminé, elles sont un outil de propagande) de rechercher la vérité dans les connaissances scientifiques et de conseiller la hiérarchie sur ces questions. Heureusement que Paul VI a passé outre les avis de l'APS et de la majorité des cardinaux et des évêques occidentaux, sinon "Humanae vitae" aurait été "Humanae mortis". Mais faisons confiance au pape, il va nous préparer un sale coup sur la question de la contraception, du suicide assisté et de l'avortement. du genre "Amoris mortis".

Écrire un commentaire

Optionnel