Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L’ENFANT à naître

« Oui, monsieur le Procureur, tuer un enfant à naître est un homicide ! Justice pour Julie ! »

Tel est l’intitulé de la pétition de Cécile Carré, qui relance ainsi, aussi opportunément que tragiquement, le débat sur le statut du fœtus.

Le 2 juin dernier, à Saint-Quentin, une voiture percute la sienne côté conducteur. Cécile est enceinte de 5 mois. Une échographie montre que l’enfant qu’elle porte est mort, du fait de l’accident.

Un certificat de décès a été établi au nom de l’enfant Julie, dont le nom figurera sur le livret de famille. Un enfant qui n’existe pas pour la justice, puisque, par une incohérence typique de la culture de mort, la jurisprudence ne reconnaît pas l’homicide sur un fœtus.

Il y avait eu un cas analogue en 1995, à Metz. Le tribunal avait condamné le chauffard pour homicide involontaire sur un fœtus. La cour d’appel avait infirmé le jugement, et en 2001 la Cour de cassation, dans un arrêt qui désormais allait faire jurisprudence, donnait raison à la cour d’appel, car le fœtus n’est pas une personne humaine. (Il va de soi que le fœtus ne peut pas être une personne humaine pour la justice française, car les avortements seraient autant d’homicides… volontaires.)

Même scénario à Tarbes, en 2014. Comme à Metz, on a parlé de la « mère inconsolable » et de son « enfant mort », et le tribunal a condamné le chauffard pour homicide involontaire. Le prévenu lui-même reconnaissait avoir tué un enfant. Mais le parquet fit appel, et le jugement fut infirmé. Il n’était plus besoin d’aller en cassation.

Et dans l’affaire de Saint-Quentin, la mère sait d’emblée que le chauffard ne pourra être poursuivi que pour coups et blessures sur elle-même. Mais elle ne l’accepte pas, et elle a lancé une pétition qui a recueilli plus de 7.000 signatures en quatre jours.

Commentaires

  • En Chine fraternelle et communiste on laisse les femmes mourir sur les passages piétons :
    http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/uploads/sws6sQZjV1-GdS2Z.mp4?_=1

    Au moins qui ne fera pas d'enfants..... doivent penser certains mondialistes.

  • ???
    qu'est-ce que ça signifie exactement ?
    taceant mulieres

  • @ Monique
    Je ne connaissais pas ces images terrifiantes. D'après 20minutes, un second conducteur aurait roulé sur cette femme avant de s'arrêter. On songe à l'épître à Timothée.

    @ Théofrède
    Taceat Theofredes
    Ou encore : "Ce n'est rien : c'est une femme qui se noie", comme écrivait ce bon La Fontaine...

  • il y a une incohérence totale dans la jurisprudence française : par la règle "infans conceptus" elle reconnait la qualité d'être humain au fœtus en droit civil, mais elle ne la reconnait pas en droit pénal

  • Outre l'incohérence droit civil/droit pénal, pourquoi jusqu'à un instant t un enfant à naître est-il avortable volontairement (et pourquoi est-il avortable médicalement jusqu'à l'instant de sa naissance)? Pourquoi ne légalise-t-on pas l'avortement post-partum? Et jusqu'à quelle frontière temporelle? Tant que les parents (biologiques? d'intention?) sont en vie? Autrement dit revenir au droit romain?
    Pourquoi un animal à naître (animal de laboratoire ou animal de boucherie) est-il mieux protégé qu'un être humain à naître?
    Il semble plus reposant et satisfaisant intellectuellement (donc hors de tout lien avec quelque religion que ce soit) de respecter inconditionnellement la vie humaine, de sa conception à sa fin naturelle, hors, évidemment, les cas de "légitime défense" (au sens large: opérations militaires entre autres).

  • http://s1.lprs1.fr/images/2017/06/10/7036983_trier_1000x625.png
    L'un des fils de 20 ans de Valérie Trierweiler, Léonard, a été interpellé le 10 juin 2017 à 7 heures du matin, alors qu’il était en scooter allée des Marguerite, à proximité de la Porte d’Auteuil (XVIe). « Il roulait avec des écouteurs ». Quand les fonctionnaires l’ont contrôlé, il n’avait pas les papiers de son deux roues et surtout… « Il avait les yeux rouges et l’allocution pâteuse ». Les policiers l’ont alors soumis au test de dépistage salivaire multidrogue. Lequel test s’est révélé positif à la cocaïne. Apprenti cuisinier dans une célèbre école parisienne, chercherait-il à former son palais à tous les goûts ?
    http://www.leparisien.fr/faits-divers/leonard-trierweiler-controle-positif-a-la-cocaine-sur-son-scooter-10-06-2017-7036983.php
    Ou alors veut-il montrer à sa mère qu'elle n'aurait jamais dû le laisser naître ? A cet âge, on ne sait pas trop ce qui se passe dans la tête d'un jeune....

Écrire un commentaire

Optionnel