Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Propagande »

Les (deux) évêques de Malte ont récemment défrayé la chronique en endossant de façon spectaculaire l’interprétation d’Amoris Laetitia qui reconnaît, conformément à ce que veut François, la légitimité de l’adultère permanent si les « époux » sont « en paix avec Dieu »…

Nouveau scandale maltais : les évêques dénoncent fermement un texte de catholiques qui, à l’approche des élections, demandent de ne pas voter pour ceux qui veulent légaliser les unions entre personnes de même sexe.

Le texte, signé par une association intitulée « Catholiques maltais unis pour la foi », a été publié par le journal Malta Today. Quoique assurément dépourvu de toute onction ecclésiastique, c’est-à-dire de toute révérence à l’idéologie dominante, il n’est pas excessif et il est en plein accord avec la doctrine catholique d’avant François, notamment celle de saint Jean-Paul II qui est cité.

Mais tout cela a changé. François avait concocté deux synodes pour que l’Eglise reconnaisse les unions entre personnes de même sexe et le « remariage » des divorcés. Il a réussi, au prix d’incroyables contorsions, à faire passer le deuxième point. Il n’a pas réussi à faire passer le premier, mais dans la pratique on doit faire comme si c’était le cas (et comme François et ses évêques affidés en donnent l’exemple). Donc il est insupportable que des gens qui se disent catholiques demandent de ne pas voter pour des candidats qui veulent légaliser Sodome :

« L’archidiocèse de Malte déclare de façon catégorique que, tout en respectant le droit à la liberté d’expression de toute personne ou de toute autre entité (sic), il n’est en aucune manière impliqué dans la propagande (sic) des Catholiques Maltais Unis pour la Foi. L’archidiocèse de Malte transmet l’enseignement de l’Eglise sans avoir recours à tout autre nom (sic), et encourage chacun à remplir son devoir le 3 juin de façon responsable, comme souligné par les évêques de Malte et de Gozo dans leur lettre pastorale pour les élections législatives de 2017. »

Lettre pastorale qui est l’insipide baratin habituel des évêques, où l’on trouve toutefois la demande du respect de la vie de la conception à la mort naturelle, mais aussi et surtout, de façon appuyée, le respect de l’autre…

Les évêques de Malte sont d’autant plus énervés que ce sont les mêmes catholiques, bien sûr, qui ont contesté haut et fort leur acceptation de l’adultère permanent dans la paix de Dieu…

Commentaires

  • Ces malheureux devront un jour rendre des comptes, tout comme un monseigneur Barbarin, qui a appelé entre les deux tours à faire barrage à Marine Le Pen. Plutôt le mariage pour tous, le gender et la GPA que Marine Le Pen ! Qu'en pense le Créateur ?

  • Etant donné que c'est l'Union Européenne qui réclame l'avortement, l'euthanasie et le mariage pour tous, si le FN ne demande pas le frexit, il est obligé comme les autres partis (sauf l'UPR pro-frexit) d'obéir aux directives européennes.

    Bref, un vrai chrétien ne peut s'associer à cette U.E.. Pourtant que font les réseaux sociaux dits chrétiens sinon d'appeler à des hommes politiques pro-Europe ? Il suffit de lire le Salon Beige ou regarder TVlibertés, pour comprendre dans quelle impasse ils nous mettent. On a pourtant vu ce qu'a donné Sens Commun !

  • L’archevêque de Malte, Charles Scicluna a été nommé par le pape François en février 2015.... Ceci explique cela.

    Il va être difficile de nous faire croire que le pape actuel n'est pas le faux prophète !

  • D'accord avec votre commentaire et ce qui va éclairer les choses c'est la façon dont le pape François va "célébrer" Luther !
    D'autre part, on est à même de constater que la plupart des réformes entreprises n'apportent que division.
    On sait qui est le maître de la division n'est-ce pas ?

  • Le Cardinal Müller, Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, trouvait que les purges se poursuivaient. Le pape François a démis de leurs fonctions trois prêtres membres de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi qui n’avaient commis aucune faute. Il avait notamment prétendu que le directeur du bureau disciplinaire de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi chargé des abus sur mineurs était “fatigué et avait décider de rentrer dans son pays pour faire le même travail dans son évêché”. Curieusement, selon le Cardinal Müller, ce prêtre n’avait aucune intention de rentrer chez lui et n’était pas du tout fatigué mais qu’il aurait été licencié de façon totalement arbitraire. !

    Quand les musulmans prendront Rome, à l'instar de Constantinople en 1453, on est en droit de penser que cela serait peut-être une bonne chose.

  • Le texte, lucide, des Catholiques maltais unis par la foi est direct et vigoureux.

    Mais il s'en prend à la fin aux magouilles et à la corruption des politiciens. Et ça, c'est pas gentil.

    On comprend que les évêques aient été effarouchés. Il faut toujours être bien poli avec les môssieurs.

Écrire un commentaire

Optionnel