Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Par les fenêtres

Sonia Imloul, pionnière de la « déradicalisation », qui avait été félicitée par Bernard Cazeneuve quand il était ministre de l'Intérieur, a été condamnée à 4 mois de prison avec sursis et 25 000 euros de dommages et intérêts pour détournement de subventions et travail dissimulé.

Aujourd’hui tout le monde convient que la « déradicalisation » est une fumisterie. Le gouvernement jetait l’argent par les fenêtres. La première à passer devant la fenêtre et à ouvrir son tablier a été Sonia Imloul, qui avait aussi la faveur des médias dominants.

C’est le gouvernement qui devrait être condamné pour dilapidation de fonds publics.

Commentaires

  • On aimerait savoir quel est l'objectif de la "déradicalisation".

    Un musulman radical, et éventuellement violent, ne fait que suivre en régime survolté les préceptes tirés des Écritures de l'islam, le Saint Coran et la Sunna du Prophète.

    S'agit-il donc de faire baisser le voltage de ce musulman ? Mais il sera à la merci d'une montée de tension nouvelle, d'un montage de bourrichon, si les circonstances s'y prêtent.

    Qu'est-ce qu'un catholique, un jaïn, un bouddhiste, un parsi "radicalisé" ? Pourquoi ne conçoit-on pas de programmes pour ces personnages ?

  • Tous ces machins inventés par le gouvernement dénotent une puérilité grotesque. C'est bien plus grave que tous ces "scandales" dont on affuble uniquement les candidats de la droite à la présidentielle! C'est l'individu qui a imaginé ce dispositif stupide qui devrait être mis en examen pour gaspillage des fonds publics constitués par notre travail! La dame qui a été condamnée n'a fait que profiter honteusement de la situation. Qui osera porter plainte contre l'auteur de cette fumisterie?

  • En parlant de jeter l'argent par les fenêtres.... Cela va devoir cesser. Car que voit-on aujourd'hui ? La fin de la BCE, puisque chaque banque centrale rachète les propres dettes souveraines de son pays. Il n'y a plus rien de commun. C'est en quelque sorte un retour aux monnaies nationales. Chaque état va devoir gérer sa propre dette sans être aidé par un autre. L'euro est donc condamné. Ce qui donne raison à Asselineau. Reste qu'il va falloir survivre à ce changement :
    https://www.insolentiae.com/produit/dossier-special-comment-survivre-a-leurocalypse/

Écrire un commentaire

Optionnel