11 juin 2014

Victoire islamique au Vatican

286.jpg

Bernard Antony a été le premier francophone à le remarquer et à le commenter, et il est toujours le seul au moment où j’écris (en dehors d'une note de Pro Liturgia). Il avait été alerté par une musulmane convertie, qui a été stupéfiée d’entendre le représentant musulman, dans les jardins du Vatican, au cours de la prière pour la paix, réciter (bien sûr en arabe) les derniers mots de la deuxième sourate : « Tu es notre Maître, accorde-nous la victoire sur les peuples infidèles. »

La deuxième sourate, la plus longue, est une sorte de résumé hétéroclite du Coran et de la charia. Elle prône bien sûr le jihad, mais surtout elle est violemment anti-juive et anti-chrétienne. C’est dans cette sourate qu’on trouve (verset 191) : « Et tuez-les où que vous les rencontriez (…) l’association est plus grave que le meurtre (…) et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul. » (L’association, c’est la Trinité.)

Un écrivain égypto-allemand, Hamed Abdel-Samad, a lui aussi été stupéfié d’entendre cela, et il a écrit sur sa page Facebook : « Dans les jardins du Vatican, le clerc musulman conclut sa prière par le verset : “Qu’Allah nous aide à remporter la victoire contre les infidèles !” J’appelle ça une prière pour la paix ! »

L’information commençant à faire le tour des réseaux sociaux et des sites, en allemand, puis en anglais, le P. Bernd Hagenkord, responsables des émissions en allemand de Radio Vatican, a tenté de démentir. En fait, le musulman aurait terminé en disant : « Tu es notre Protecteur, aide-nous contre le peuple des non-croyants. »

Peine perdue. Car le texte arabe qui a été prononcé est bien la dernière phrase de la deuxième sourate. Elle est ainsi traduite dans le Coran distribué sous garantie de l’Arabie saoudite : « Tu es notre Maître, accorde-nous la victoire sur les peuples infidèles. » La traduction Kasimirski, avec une autre ponctuation, dit : « (…) tu es notre Seigneur. Donne-nous la victoire sur les infidèles. »

Les mots arabes ont le plus souvent un large spectre de signification, mais leur sens est précisé par le contexte, et, quand il s’agit du Coran, par la tradition. Ici, les deux mots principaux ne laissent aucun doute. Le dernier est « kafir », qui veut dire infidèle, et qui est l’insulte lancée par les musulmans contre les chrétiens (même dans nos banlieues et que le kafir n’est que très modérément chrétien). Le mot précédent est « nousra », qui est aujourd’hui célèbre parce que c’est le nom d’une des milices les plus fanatiques en Syrie : le « Front al Nousra » (ou Nosra). Et il ne s’agit certes pas d’une « aide », mais bien de la « victoire »… sur le sentier d’Allah, comme le dit et le répète le Coran, dès cette deuxième sourate.

Il est inutile de se demander qui a laissé passer cet appel à la victoire contre les peuples kafir (ou koufar). Le texte des prières avait été publié en plusieurs langues, et naturellement ce verset n’y figurait pas. C’est le représentant musulman qui, au dernier moment, a ajouté ce qu’il devait ajouter pour être un bon musulman…

Commentaires

Puisse cet evennement hater d'ouvrir les yeux aux cardinaux "déçus" qui commencent à s'organiser !

Écrit par : Adso | 11 juin 2014

Répondre à ce commentaire

En regardant la retransmission en direct, j'avais seulement (je n'ai aucune connaissance de l'arabe) été marquée par le fait que tant le Pape François que le représentant juif, Shimon Pérès, étaient très concentrés, alors que le représentant musulman était constamment en train de changer de position (on peut pourtant difficilement imaginer que son fauteuil ait été à ce point moins confortable que celui des deux autres représentants religieux.

Écrit par : C.B. | 11 juin 2014

Répondre à ce commentaire

Francois a ouvert la porte aux loups déguisés en agneaux.
je n'ai plus de doute sur ce jésuite.

Écrit par : Snoopy | 11 juin 2014

Répondre à ce commentaire

Moi j'ai des doutes en ce qu'il n'est pas certain que ce soit voulu. Ce serait plutôt une méconnaissance. Dans ce cas, il vaut mieux s'abstenir.

Écrit par : Jean Theis | 11 juin 2014

Un kafir, des koufar...

Écrit par : Arzhgwen | 11 juin 2014

Répondre à ce commentaire

Espérons en effet que des yeux s'ouvriront. Il faut en tout cas faire un maximum de publicité à cette affaire sinistre.

Écrit par : P.R. | 11 juin 2014

Répondre à ce commentaire

Halte à la désinformation ! Pour qui connaît un peu le dossier israelo-palestinien, Abbas est réellement un homme de paix et ce depuis son accession au pouvoir. Les Juifs orthodoxes ou simplement nationalistes veulent judaiser la cité trois fois sainte et éradiquer la présence chrétienne de Terre Sainte. Parfois, il faut savoir quitter ses oeillères islamophobes et regarder la situation en face. Plus qu'une sourate sortie de son contexte, gardez en mémoire la photo du Saint Père face au mur de la honte. Enfin, l'explication des termes en arabe relève probablement d' une analyse tirée de l'islam pour les nuls.

Écrit par : juju | 11 juin 2014

Répondre à ce commentaire

Les nuls ici s'appellent Kazimirski ou Hamidullah: la traduction fidèle est "donnes nous donc la victoire sur les peuples infidèles". Bien sûr, il y a l'extravagant Berque qui traduit: "viens à notre secours contre le peuple du déni". Tout Berque consiste à rendre le Coran illisible mais admissible pour un Jésuite, au prix de contre-sens qui vaudraient zéro à une épreuve d'arabe littéraire au Bac (de mon temps, en Algérie Française).

Écrit par : ALONSO | 11 juin 2014

Plus besoin de se déplacer à Assise,maintenant c'est en direct du Vatican !

Écrit par : Snoopy | 11 juin 2014

Répondre à ce commentaire

« Francois a ouvert la porte aux loups déguisés en agneaux.
je n'ai plus de doute sur ce jésuite. »

La Salette – Mélanie Calvet…
lettre à l'abbé Roubaud datée du 30 septembre 1894
« avant ce temps, il y aura deux papes vermoulus, plats, douteux.»

La bienheureuse Catherine Emmerick
«J’ai vu également la relation entre les deux papes …
J’ai vu combien seraient néfastes les conséquences de cette fausse église.
Je l’ai vue augmenter de dimensions; des hérétiques de toutes sortes venaient dans la ville (de Rome).
. « Je vois le Saint-Père dans une grande angoisse.
Il habite dans un bâtiment autre que celui d’avant et il n’y admet qu’un nombre limité d’amis qui lui sont proches. »

Pour tous les chrétiens, catholiques, protestants et orthodoxes, l'hérésie est une doctrine qui nie la divinité de Christ. Le judaïsme et l’islam nie la divinité du Christ….
François a invité…deux hérétiques…au Vatican….
La bienheureuse Catherine Emmerick l’annonçait… « des hérétiques de toutes sortes…à Rome…la ville Sainte… avec deux Papes ! »

Écrit par : jacky.a | 11 juin 2014

Répondre à ce commentaire

Il est évident que l'islam nie la divinité d'un homme,car Jesus ( la paix sur lui ) est un homme ,choisi par Dieu pour etre prophète.Jesus serait donc Dieu et vice versa,de plus il serait Dieu incarné en homme ( c'est l'un ou c'est l'autre ?) Il serait dans ce cas le père de lui meme et le fils de lui meme (???).Marie ( que la paix soit sur elle) crée par Dieu aurait donc engendré son créateur ( ???).Adam qui n'a ni père ni mère ,façonné par Dieu lui meme ne pourrait-il pas prétendre à etre plus le "fils" que Jesus ( la paix sur lui) ? La doctrine paulienne n'est-elle pas justement hérétique en mentant sur Dieu ?

Écrit par : ledaron | 11 juin 2014

@ledaron. Jésus est homme et Dieu. Ce n'est pas l'homme, ou l'humanité, qui est Dieu, mais le même, la même personne, qui est d'une part homme et d'autre part Dieu, sans confusion ni mélange des deux natures. C'est ce qu'on appelle l'union hypostatique (ou selon la Personne).

Écrit par : Jean Ferrand | 12 juin 2014

On disait déjà du Christ : "il a mangé avec des pécheurs"! Et on s'offusquait!!

Écrit par : EM | 13 juin 2014

@ledaron
Une constante dans l'islam est son orgueil à vouloir à tout prix limiter la puissance divine, il est vrai que sans cela rien ne tient dans les fausses prophéties coraniques à tel point qu'il faut pour sauver tout cet édifice exterminer tout ceux qui à la lecture des évangiles savent que dieu est amour, qu'il peut tout, et est et sera toujours au milieu de nous. Un seul conseil pour vous sauver: lisez et aimez les Evangiles.

Écrit par : stephe | 11 juin 2014

Répondre à ce commentaire

@stephe ; quelques textes peut etre ?

"Jésus lui dit: Ne me touche pas; car je ne suis pas encore monté vers mon Père. Mais va trouver mes frères, et dis-leur que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu." jean 20.17
( il ne se defini pas comme dieu)

"Mais maintenant vous cherchez à me faire mourir, moi un homme qui vous ai dit la vérité que j'ai entendue de Dieu. Cela, Abraham ne l'a point fait." jean 8.40
( il precise bien sa condition d'homme)

"En ce temps-là, Jésus se rendit sur la montagne pour prier, et il passa toute la nuit à prier Dieu." Luc 6.12

( il se prie lui meme ?)
" Un chef interrogea Jésus, et dit: Bon maître, que dois-je faire pour hériter la vie éternelle? Jésus lui répondit: Pourquoi m'appelles-tu bon? Il n'y a de bon que Dieu seul." Luc 18.18 ,19
( Jesus (que la paix si sur lui) defini bien l'adoration de dieu seul ( ce qui rend caduque la doctrine paulienne.Il invalide la divinité qu'on lui prete faussement en parlant de "Dieu seul" et non pas de lui en tant que dieu ou fils de )

"Pour ce qui est du jour ou de l'heure, personne ne le sait, ni les anges dans le ciel, ni le Fils, mais le Père seul." marc 13.32

Ce passage interessant montre bien la condition humaine du prophète jesus ( la paix sur lui) en stipulant que seul Dieu connait l'heure.


matthieu:
21.10 Lorsqu'il entra dans Jérusalem, toute la ville fut émue, et l'on disait: Qui est celui-ci? 21.11 La foule répondait: C'est Jésus, le prophète, de Nazareth en Galilée.

Écrit par : ledaron | 12 juin 2014

Justement stephe ,la croyance paulienne limite Dieu qui ,entre nous, est bien au dessus de tout cela .L'anthropomorphisme qui sert de gouvernail à la pensée paulienne rabaisse le créateur au rang de ses créatures humaines au point de devoir s'incarner en l'une d'elle.Les mythologies grecques et/ou romaines n'ont-elles pas laissées quelques traces dans la doctrine paulienne ?

Écrit par : ledaron | 12 juin 2014

En l'Eglise St Jacques de Dieppe, à 18h, le dimanche de la Pentecôte, j'ai vu le nouveau curé organiser une rencontre pareille à celle du Vatican ! Ils avaient tendu une toile dans l'avant chœur marquée "PAIX" aux couleurs arc en ciel, le rabbin, l'imam de Neuville (Dieppe)en grande tenue, des boudhistes, salutistes, pasteurs réunis ! Et un "buffet cascher-hallal" avait lieu à la sortie sur le parvis ! Est-ce pour assister à ça que les apôtres reçurent le Saint Esprit, lorsqu'ils étaient réunis secrètement dans leur peur des juifs selon l'Evangile ? Assister à pareilles scènes laisse un profond dégoût et une constatation horrible de vivre une réalité dangereuse et honteuse annoncée !

Écrit par : Louid | 12 juin 2014

Répondre à ce commentaire

@ledaron
Suivez un enseignement auprès d'un prêtre catéchiste c'est le seul conseil que je puisse vous donner pour vous sauvez de l'enfer des ratiocinations qui malheureusement vous enferme dans un discours qui n'écoute ni ne comprend , l'islam est bien un lavage de cerveau comme toute secte non ouverte par essence aux autres et à l'amour du prochain, et cela n'est pas un fait nouveau hélas ! mais rien n'est perdu beaucoup s'éveillent à l'amour du Christ et quitte les fausses croyances vous le pouvez aussi , il faut simplement être humble, se faire petit comme notre Seigneur, et quitter à jamais l'orgueil de l'islam.

Écrit par : Stephe | 12 juin 2014

bon, sinon j'ai demandé à une amie arabophone d'écouter la prière et elle est nette : le mot infidèle n'y ai pas ...

désinformation

Écrit par : Benoit | 12 juin 2014

Répondre à ce commentaire

Et la musulmane convertie qui a alerté Bernard Anthony, elle désinforme ?

Écrit par : Quaerere Deum | 12 juin 2014

Votre amie "arabophone" vous a menti, Benoît...

Écrit par : MalekEl | 12 juin 2014

ledaron, . . . .
connaissez-vous beaucoup d'hommes rendant la vue aux aveugles, l'ouïe aux sourds, leurs jambes aux paralytiques, leur vie aux membres desséchés, la parole aux muets, capables de chasser les démons et de leurs donner des ordres, auxquels ils s'exécutent, de commander aux éléments, à la mer, de multiplier les aliments pour rassasier foule, de ressusciter les morts, et ressusciter Lui-Même? De changer l'eau en vin,
Y a-t-il une seule personne au monde capable de parler le langage du Christ? Allons...

Vous citez St Jean pour justifier votre discours: eh bien, lisez le 1er chapitre: "de toute éternité était Le Verbe, et le Verbe c'était Dieu (...) Il est venu chez Lui, et les siens ne L'ont pas reçu, (...),
Lui,; le Verbe Qui n'est né ni du sang,; ni d'un vouloir humain, mais de Dieu (...)"
Marc XIV, 61,62: " Es-Tu le Christ, le Fils de Dieu Béni? ._ Je le suis, et vous verrez le Fils de l'Homme assis à la droite de la Majesté de Dieu, et venant sur les nuées du Ciel".
et Luc, XXII, par exemple: " Tu es donc le Fils de Dieu? Et Jésus répondit: "Vous le dites, Je Le suis" Et les passages en attestant sont légion.
Et puisque vous êtes si fort, donnez donc le sens de la Transfiguration?

C'est votre Coran qui nie la Divinité du Christ: les Évangiles en attestent.

Écrit par : marie | 12 juin 2014

Répondre à ce commentaire

:@ ledaron
« Il serait dans ce cas le père de lui meme et le fils de lui meme (???) »

St.Matthieu :

« 11.25 En ce temps-là, Jésus prit la parole, et dit:
Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants.

11.26 Oui, Père, je te loue de ce que tu l'as voulu ainsi.

11.27 Toutes choses m'ont été données par mon Père, et personne ne connaît le Fils, si ce n'est le Père; personne non plus ne connaît le Père, si ce n'est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. »

:@ ledaron
« .Marie ( que la paix soit sur elle) crée par Dieu aurait donc engendré son créateur ( ???) »

Ah !…l’hérésie nestorienne : Rahib bouhaira …de son vrai nom…Sergius Bidulus.....a soufflé le Coran au Prophète durant 23 ans...à La Mecque, à Médine, sur les champs de bataille…

S. Augustin. (Des hérésies. chap. 19.) confirme :
« L'impiété de l'erreur de Nestorius…
fut d'avancer que celui qui était né de la Vierge Marie n'était qu'un homme, avec lequel le Verbe divin avait formé unité de personne et contracté une union indissoluble. »

:@ ledaron
« Adam qui n'a ni père ni mère ,façonné par Dieu lui meme ne pourrait-il pas prétendre à etre plus le "fils" que Jesus ( la paix sur lui) ? »

Genese
« 2.7 L'Éternel Dieu forma l'homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l'homme devint un être vivant. »

Ne pas confondre création…
Et ce que Dieu nous a révélé :
ce mystère de son amour par l'envoi de son Fils et du Saint-Esprit..

Écrit par : jacky.a | 12 juin 2014

Répondre à ce commentaire

:@ ledaron
« Il serait dans ce cas le père de lui meme et le fils de lui meme (???) »

St.Matthieu :

« 11.25 En ce temps-là, Jésus prit la parole, et dit:
Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants.

11.26 Oui, Père, je te loue de ce que tu l'as voulu ainsi.

11.27 Toutes choses m'ont été données par mon Père, et personne ne connaît le Fils, si ce n'est le Père; personne non plus ne connaît le Père, si ce n'est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. »

:@ ledaron
« .Marie ( que la paix soit sur elle) crée par Dieu aurait donc engendré son créateur ( ???) »

Ah !…l’hérésie nestorienne : Rahib bouhaira …de son vrai nom…Sergius Bidulus.....a soufflé le Coran au Prophète durant 23 ans...à La Mecque, à Médine, sur les champs de bataille…

S. Augustin. (Des hérésies. chap. 19.) confirme :
« L'impiété de l'erreur de Nestorius…
fut d'avancer que celui qui était né de la Vierge Marie n'était qu'un homme, avec lequel le Verbe divin avait formé unité de personne et contracté une union indissoluble. »

:@ ledaron
« Adam qui n'a ni père ni mère ,façonné par Dieu lui meme ne pourrait-il pas prétendre à etre plus le "fils" que Jesus ( la paix sur lui) ? »

Genese
« 2.7 L'Éternel Dieu forma l'homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l'homme devint un être vivant. »

Ne pas confondre création…
Et ce que Dieu nous a révélé :
ce mystère de son amour par l'envoi de son Fils et du Saint-Esprit..

Écrit par : jacky.a | 12 juin 2014

Répondre à ce commentaire

Quelqu'un disait: "Un mystère est une réalité qui nous n'aurons jamais fini de comprendre". La Trinité en est un, comme l'est d'ailleurs Dieu Lui-même. Pour en venir à la divinité du Christ, il me semble qu'il faut partir de ce que l'apôtre Paul écrit aux Philippiens dans son deuxième chapitre: "Lui qui est de condition divine, s'est dépouillé pour un temps prenant la condition de serviteur, semblable aux hommes, abaissé..." Dès lors, on peut comprendre les versets suivants: 1): "Je SUIS le chemin, la vérité et la vie"(Jean: 14,6) Qui peut ETRE la vérité sinon Dieu seul? Affirmation claire de la divinité de Jésus. 2) "Le Christ est au-dessus de toute chose, Dieu bénit éternellement" (Romains: 9, 3). 3): "Baptisez-les au nom (et non pas aux noms) du Père, du Fils et du Saint-Esprit" (Matthieu: 28, 19) . Voilà qui nous indique que Dieu est trinitaire. 4) "Car un enfant nous est né, un Fils nous est donné. On l'appellera Admirable, Dieu puissant, Père éternel Prince de la paix" (Isaïe: 9, 5). 5): "Mais Il a dit au Fils: ton trône O Dieu est éternel. C'est pourquoi, O Dieu, ton Dieu t'a oint" (Hébreux: 1, 8-9). 6): "Que tous les anges de Dieu l'adorent" (Hébreux: 1, 6). "Ils entrèrent dans la maison, virent le petit enfant avec sa Mère, se prosternèrent et l'adorèrent" (Matthieu: 2, 10). L'adoration n'étant due qu'à Dieu seul, n'est-ce pas le signe que Jésus est Dieu? 7): "Comment cet homme parle-t-il ainsi? Il blasphème. Qui peut pardonner les péchés si ce n'est Dieu seul?" (Marc: 2, 7). On le voit, non seulement Jésus n'a pas eu peur de dire qui Il était (et c'est pour cela qu'on l'a condamné) mais qu'Il n'a pas eu peur de se comporter comme Dieu. Jean-Pierre Snyers (Adresse blog: jpsnyers.blogspot.com)

Écrit par : Snyers | 12 juin 2014

Répondre à ce commentaire

Merci M. Snyers pour ces rappels scripturaires démontrant la divinité et l'humanité de Notre Seigneur Jésus-Christ Je vais aller m'informer sur votre blog

Écrit par : athanase | 14 juin 2014

Pour faire court,certains devraient lire le coran et le thalmud !
L'Eglise Catholique Romaine en mettant l'islam et le judaïsme sur le même pied d'égalité que la religion chrétienne par un oecumémisme consommé entre dans l'apostasie.
Apostotasie annoncée par les apparitions :Lourdes,Fatima,La Salette.

Écrit par : Snoopy | 12 juin 2014

Répondre à ce commentaire

"Lire le Coran", oui, mais sans oublier que les sourates ne respectent pas l'ordre chronologique, et que les sourates médinoises ,volontiers violentes,abrogent bien souvent les sourates mecquoises,plus mesurées (et pour cause):donc, la takkya se porte bien dès le texte fondateur.Si on perd cela de vue, on peut se laisser embobiner par le discours melliflue des sourates mecquoises.
D'autre part, Mahomet n'ayant aucune historicité, ce qui est, au VIIe siècle, étrange,on peut se poser la question suivante: est-ce le Coran , sa violence, sa barbarie, son "djihadisme", qui a engendré les effroyables conquêtes de l'islam, 270 millions de morts, des millions d'esclaves,(des Blancs et des Noirs),et la destruction de brillantes civilisations.Ou le contraire ? De ces conquêtes semant mort et désastre serait né sa justification par des textes apologétiques ,rédigés de toutes façons après la mort de Mahomet .

Écrit par : bataille de Tourtour | 13 juin 2014

Là, il s’agit d’un bon Mwslim en cohérence avec sa superstition – appelant au meurtre, au viol, au vol, au pillage, à l’image de son prophète –, profitant du haut-parleur qui lui est généreusement tendu, confié, par ses fourriers ; il aurait pu ajouter, comme à leur habitude, quelques préceptes excrémentiels pour enjoliver le tout et rester dans leurs traditions.

Yves Daoudal avait été moins choqué quand un chrétien s’était, à la demande d’un zobite local, tourné vers la Mecque pour invoquer l’Halwf et son prophète : ça m’avait valu la censure de mon commentaire sur ce blog. Ah ! oui, il s’agissait d’un certain Ratzinger, à la Mosquée bleue de Constantinople, où l’apostat officiait dans ce culte sous le pseudonyme de “Benoît XVI”…

Après ce coup d’essai à Byzance, le finale à Rome.

(À ma connaissance, Joseph Ratzinger n’a jamais “dé-apostasié” ; j’ignore d’ailleurs quelle procédure – si procédure il y a – est à mettre en œuvre, à part le repentir sincère, bien sûr ; mais bureaucratiquement, ça consiste en quelles formalités, quels papiers à remplir ?)

Écrit par : Budelberger | 12 juin 2014

Répondre à ce commentaire

Je ne vois pas du tout en quoi ce serait une "apostasie" que d'être dans une mosquée silencieusement tourné vers l'est. Toutes les photos de cette visite ont montré que la croix pectorale du pape était bien en évidence.

Écrit par : Yves Daoudal | 13 juin 2014

Dix sept mille mercis M Yves Daoudal !

Il semblerait que les derniers doutes sur la réalité de la présence ou non du texte controversé par les uns ou les autres ( en toute bonne foi ou non ) soient définitivement levés grâce à cette info lue à l'instant sur le salon beige ...

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2014/06/le-grand-rabbin-de-rome-est-sceptique-sur-la-pri%C3%A8re-pour-la-paix.html

Écrit par : cril17 | 13 juin 2014

Répondre à ce commentaire

Pour mettre tout le monde d'accord : ne sommes-nous pas tous amené à être les fils de Dieu ? Reste à chacun de l'accepter.

Écrit par : carlos | 13 juin 2014

Répondre à ce commentaire

Malheur! Ne dites surtout pas à un musulman qu'il est le fils de Dieu. C'est un blasphème. Dieu n'a pas de fils et même au sens figuré ils ne plaisantent pas avec ça. J'en ai été le témoin, ce qui m'a poussée à faire des recherches dans la version islamique de la Bible. Le passage sur l'homme créé à l'image et à la ressemblance de Dieu est bel et bien excisé. Des commentaires de théologie comparée me l'ont également confirmé.

Écrit par : Roseglantine | 26 août 2014

1°) Monseigneur Fouad Twal était présent et est arabophone, et il ne s'est pas offusqué! Le pape ne parle pas l'arabe mais il est bien entouré... 2°) La rencontre était das un jardin, non dans la Basilique St Pierre (espace neutre et lieu symbole de la Création dans la Bible) 3°) chacun prie avec sa tradition et ses mots, si vous êtes familier du livre des Psaumes on y parle aussi de tuer les païens (Ps 117), et prenez vous hors de son contexte St Luc 19,21 ?????? ... Faut arrêter le mépris des initiatives de paix du Saint Père!! Et vous? que faites vous pour la Paix aujourd'hui? Invitez-vous vos "ennemis" chez vous à se rencontrer et prier ensemble???

Écrit par : EM | 13 juin 2014

Répondre à ce commentaire

Dire n'importe quoi à ce point-là, c'est assez amusant. Comme sont amusantes aussi vos références à la Bible, prises manifestement au hasard.

Néanmoins, gardez cela bien précieusement, ça vous servira pour votre diplôme de dhimmi d'honneur.

Écrit par : Yves Daoudal | 13 juin 2014

Vous les sortez d'une "pochette surprise" vos références biblique ?.
A moins que ce ne soit un quizz biblique "camouflé" une sorte de "QCM".
Au moins je l'aurait ouverte ce soir -pour contrôler- ma bible :-)

Écrit par : Thamis | 21 juin 2014

Le responsable de la communication du diocèse de Fréjus-Toulon, qu'on ne peut taxer de progressisme, il me semble, me transmet le document suivant :

Valérie Barbe blogueuse à Jonas Tree


J’ai fait remarquer à celui qui me l’avait envoyé que dans son désir de montre l’islam comme une « religion d’amour et de paix » (ce que les dizaines de milliers de martyrs mis à mort au nom d’Allah ne sont plus là pour confirmer), cette dame s’éloignait au moins sur deux points de la réalité :

1. Elle comparait ce qui n’est pas comparable : une parabole (c’est-à-dire une histoire et non un fait, tirée de l’Évangile qui, bien qu’inspiré, est une œuvre humaine et non la transcription littérale de la Parole de Dieu) à un passage du Coran que les Musulmans, eux, considèrent comme la transcription littérale de la Parole d’Allah, dont il est interdit de récuser le moindre mot.

2. Elle prétendait que « à l’exception de quelques excités », tous les Musulmans adoptaient pour « koufar » la traduction « non croyants » et non « infidèles ». Or d’une part, c’est exactement le sens du mot « infidèles » (fides, la foi, a donné fidelis, fidèle, celui qui a la foi, le croyant, et, négativement : infidelis, infidèle, celui qui n’a pas la foi, le non croyant.

D’autre part, la « poignée d’excités » qui n’accepte pas de réviser le texte coranique comprend, outre les dirigeants qui appliquent la charia (Maldives, Soudan, Brunei, etc…, ) et les groupes armés et individus qui tuent au nom de l’islam (Al Qaida, Boko Haram, les kamikazes du 11 septembre, les auteurs des attentats de Paris, Madrid, Londres, Merah, Nemmouche…), la quasi-totalité des responsables musulmans qui, à la notable exception, récente, du recteur de la Mosquée de Paris, se refusent à désapprouver ces actes et un grand nombre de Musulmans qui non seulement ne les désapprouvent pas mais manifestent bruyamment leur approbation (même si l’on peut espérer qu’ils ne les imiteraient pas eux-mêmes).

Cela dit, j’aimerais bien savoir si vous disposez d’un enregistrement où l’on entend le représentant de l’islam réciter la fameuse phrase : « Tu es notre Maître, accorde-nous la victoire sur les peuples infidèles. » car, en l’absence de toute preuve de cette récitation, nous sommes bien obligés de dire que nous ne sommes sûrs de rien.

Écrit par : Anne Lys | 13 juin 2014

Répondre à ce commentaire

Non, je n'ai pas d'enregistrement.

Il est presque insultant de mettre en doute la parole d'anciens musulmans qui ont aussitôt reconnu la dernière phrase de la deuxième sourate (alors qu'ils ne s'y attendaient pas du tout).

La preuve qu'ils disent vrai est que deux personnalités au moins (le responsable des émissions allemandes de Radio Vatican et je ne sais quel jésuite) ont essayé de dire que ce verset ne voulait pas dire exactement ce qu'on lui faisait dire etc.

Écrit par : Yves Daoudal | 13 juin 2014

Enregistrement:
https://www.youtube.com/watch?v=Hh8FYJl3dXQ

Entre 3:44 et 3:57.

Écrit par : Roseglantine | 26 août 2014

Pour une raison qu j'ignore, le texte de Mme Valérie Barbe a disparu entre le moment où j'ai examiné l'aperçu de mon message et l'arrivée de celui-ci.

Je le reproduis ci-après :

Antidote à un nouveau hoax

C’était vraiment trop insupportable pour certains de voir un imam, un rabbin, un pape et un patriarche prier au même endroit pour la paix.

Les haineux ont donc lancé une rumeur selon laquelle l’imam aurait prié pour « avoir la victoire sur les infidèles » c’est-à-dire nous, devant le pape qui s’est fait berner comme un bleu.

Je ne citerai pas leurs noms ni ceux de leurs blogs pour ne pas leur faire la publicité qu’ils souhaitent tant.

Ces gens donc ne parlent pas arabe, mais ont heureusement deux « témoins » qui le parlent : une convertie dont on ne nous donne pas le nom et un Egyptien allemand qui fait de l’islam une cause personnelle suite à une enfance terrible.

Ces deux « témoins » ont entendu ce que personne d’autre n’entend.

J’ai écouté à mon tour sa prière et à aucun moment je n’ai entendu cela qui signifie « Que Dieu nous aide à gagner contre les mécréants ! » et qui est la fin de la deuxième sourate.

Mécréants se prononce comme cela. Jugez vous-même à partir de 1’48

N’étant pas complètement arabophone, je l’ai fait écouter à un ami qui l’est, et de naissance qui plus est. Oui j’ai un très bon ami musulman. Cela va sans doute discréditer mon témoignage pour certains mais je continue pour les autres.

Cet ami m’a confirmé l’absence de cette citation.

Il m’a expliqué aussi que la traduction du mot kafir par infidèles n’est pas celle retenue par les musulmans à l’heure actuelle, à part quelques excités, et qu’ils préfèrent le traduire par « ceux qui ne croient pas ».

Je rappelle par ailleurs qu’il y avait ce jour-là des personnes arabophones dans l’assistance, dont Monseigneur Fouad Twal qui ne s’est pas offusqué et pour cause.

Quant à tirer un verset du Coran pour justifier la violence du livre c’est aussi idiot que de prendre Luc 19, 27 au pied de la lettre « Amenez ici mes ennemis, qui n’ont pas voulu que je régnasse sur eux, et tuez-les en ma présence. »

En espérant que cette brève mise au point aura autant d’impact que les mails tendancieux qui commencent à se répandre.

Las tres religiones tenemos nuestros grupos fundamentalistas, pequeños en relación a todo el resto. / Nos trois religions ont leurs groupes fondamentalistes, petits comparés à tout le reste.1
Valérie Barbe blogueuse à Jonas Tree

Le texte, comme la vidéo mentionnée, se trouvent à l'adresse suivante :http://cahierslibres.fr/2014/06/breve-antidote-nouvel-haox/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=breve-antidote-nouvel-haox

Écrit par : Anne Lys | 13 juin 2014

Répondre à ce commentaire

La phrase sulfureuse se trouve bel et bien dans la récitation chantée du Coran. C'est la dernière phrase. Et il s'agit très clairement d'une invocation faite à Allah d'accorder (aux musulmans) la victoire contre le peuple des infidèles / mécréants (les deux termes ont le même sens pour l'Islam et se traduisent par le même mot de 'kouffar' ou 'kèferine', qui sont les deux formes de pluriel de 'kafer'. 'Kèferine' est en fait celui qui est employé dans la récitation)
Ceci est le témoignage d'une native d'Egypte, avec l'Arabe et le Français comme langues maternelles, de surcroît interprète à l'ONU.
Les 'arabophones' qui ont prétendu que la phrase ne figurait pas, soit comprennent mal l'arabe, soit font de la désinformation.

Écrit par : Roseglantine | 26 août 2014

Et voici le lien de l'enregistrement:
https://www.youtube.com/watch?v=Hh8FYJl3dXQ

Entre 3:44 et 3:57.

Écrit par : Roseglantine | 26 août 2014

Luc 19, 27 : « Amenez ici mes ennemis, qui n’ont pas voulu que je régnasse sur eux, et tuez-les en ma présence. »

Cette phrase est tirée de la parabole de la mine ! C'est une histoire ! Les paroles sont dites par un homme de haute naissance, pas par Jésus !

Dans le coran par contre c'est différent !

Écrit par : carlos | 13 juin 2014

Répondre à ce commentaire

De toute façon il s'agit d'une parabole, ce qui n'a rien à voir avec un ordre donné par Dieu.

Cet argument vient sans doute du SRI. Il est non seulement nul, mais malhonnête. Il est malhonnête en lui-même, parce que le texte se réfère au jugement dernier, et il est malhonnête en ceci que dans le Coran et les hadiths il ne s'agit pas d'une condamnation à mort isolée et sous le mode de la parabole, mais d'une multitude d'appels au meurtre très directs, sous forme de commandements.

Petit rappel sur un seul point précis, dans les hadiths:
http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2014/06/02/aux-fous-5382792.html

L'argument des psaumes est tout aussi nul et malhonnête. Dans les psaumes, l'ennemi c'est le diable et c'est nos mauvaises pensées, nos tentations, nos vices (et il s'agit bien de l'ennemi, pas du mécréant). C'est l'interprétation chrétienne unanime, mais c'était déjà le sens qui leur était donné dès l'origine, puisqu'il s'agit dès l'origine de chants liturgiques, utilisant des images guerrières par métaphore.

Écrit par : Yves Daoudal | 14 juin 2014

Je suis arabisant et j' ai vécu dans le bled plus de vingt ans en AFN. A ce titre , je peux témoigner que dans la conscience populaire musulmane, les termes KAFIR/KAFIRINE ou KOUFAR, étaient compris comme représentant les Juifs et les Chrétiens .Ils constituaient une insulte suprême, une malédiction pleine de menaces. A tel point que l' on préférait invectiver en disant plutôt KELB=chien ( c'est tout dire ).
Une précision encore: La racine KaFaRa =être infidèle, ne pas croire en Allah. Par dérivation KAFiRa=traiter qq. d'infidèle ( cf. grand dictionnaire de A. de BIRBERSTEIN KAZIMIRSKI( 1860)

Écrit par : VERLINDE | 13 juin 2014

Répondre à ce commentaire

D'accord pour tout, sauf la dernière phrase: 'kaffara' est traiter quelqu'un d'infidèle. Le 'f' supplémentaire fait toute la différence entre être infidèle, ou traiter quelqu'un de tel.

Écrit par : Roseglantine | 26 août 2014

Si certains n'ont rien vu et n'ont rien entendu c'est tout simplement parce que dans les vidéos diffusées par le Vatican et par les médias occidentaux de bonnes âmes arabophones ont tout simplement censuré les parties qui causaient problème...

Par contre les médias arabes, eux, n'ont rien censuré et on arrive encore à trouver sur youtube des copies de la version intégrale de l'intervention de l'imam, dont celle-ci de la chaine SAWA :

[ http://www.youtube.com/watch?v=dZ-zPr__fI8 ]


Dans les copies politiquement correctes du Vatican il manque les 15 dernières secondes de la "psalmodie" du coran - c'est-à-dire l'odieuse séquence où serait prononcé la dernière phrase de la deuxième sourate du coran et qui va de 3:44 à 3:59 dans la vidéo de la chaine arabe SAWA

- ensuite dans les vidéos des agences de nouvelles l'intervention parlée de l'imam à la suite de sa psalmodie est réduite de moitié ou encore supprimée complètement ( soit de 3:59 à 4:59 dans la vidéo SAWA )

En censurant cette dernière partie on a peut-être seulement voulu éviter de montrer les 7 secondes ( de 4:26 à 4:33 ) où l'on peut voir Mahmoud Abbas plongé dans un profond sommeil....

La vidéo du site "cahiers libres", dont on donne le lien dans les commentaires, est évidemment censurée - il y manque au moins un bon 3 minutes en tout ....

Écrit par : Martin | 14 juin 2014

Répondre à ce commentaire

NON AUX ECOLES ISLAMIQUES EN BELGIQUE -- PETITION SUR NOTRE SITE --
Cliquez sur le lien ci-joint : http://www.pjbc.be/petition-.html

Écrit par : PJBC | 14 juin 2014

Répondre à ce commentaire

Et pendant ce temps, en Argentine :
http://terrorismepastoral.blog4ever.com/declaration-interreligieuse-de-buenos-aires

Écrit par : PLC | 14 juin 2014

Répondre à ce commentaire

Voir ce vidéo pour comprendre qui est derrière tout cela
THE SCARLET WOMAN LODGE AND MOHAMMED
https://www.youtube.com/watch?v=RoZLQTbGoDI

La société secrète de l'O.T.O et l'Eglise gnostique catholique, qui considère Mahomet comme un de leurs saints. Basé sur la vision qu'a reçu Aleister Crowley et le livre de Théléma.

Le titre du vidéo, en français : La femme écarlate et Mahomet

Écrit par : maria | 15 juin 2014

Répondre à ce commentaire

Un schisme ?

Odon Vallet (historien des religions) a évoqué il y a quelques mois le risque d'un schisme dans l'Eglise. Il faisait notamment référence à la communion donnée aux divorcés remariés et à l'ordination d'hommes mariés. Un schisme rien que pour cela ? Tout est possible mais personnellement, je ne le crois pas tellement. Par contre, ce qui pourrait à mon sens provoquer une rupture, c'est « ce qu'il y a derrière » ces deux éventuels changements. Un exemple. : le cardinal Kasper (très apprécié par le pape François et très peu par Benoït XVI) est on le sait, favorable à cette évolution voulue par les progressistes. Grave ? Pas vraiment. Ce qui est grave, très grave même, c'est ce qu'il y a au-delà de ses revendications. Voici donc quelques uns de ses propos. Dans son livre « Einführung in den Glauben », il déclare que « les dogmes peuvent être univoques, superficiels, ergoteurs, stupides et précipités. » Dans son ouvrage « Jesus der Christus » il écrit: « Les récits de miracles s'expliquent par un transfert de motifs non-chrétiens sur la personne de Jésus pour souligner sa grandeur et sa puissance ». Vis-à-vis de la résurrection du Christ, il affirme « qu'il s'agit non pas d'un trait historique mais d'une figure de style destinée à éveiller l'attention et à créer un suspense ». Toujours dans le même livre, il écrit que « d'après les évangiles synoptiques, le Christ ne se désigne jamais comme fils de Dieu, ni comme messie, ni comme fils de l'homme, ni comme serviteur de Dieu et que le dogme selon lequel Jésus est vrai homme et vrai Dieu est dépassable ». Voilà la face cachée ! Inutile de préciser que si un jour un pape tenait de tels propos, nous aurions le devoir de ne pas le suivre et de le considérer comme un faux-prophète. Alors, schisme à l'horizon ? Oui, si de tels cardinaux prennent le dessus et arrivent à contaminer la doctrine et la liturgie (ce qui hélas se fait déjà sans la moindre remontrance). Quant aux coups de crosses, il y en a bien quelques uns mais ceux-ci ne semblent réservés qu'à ceux qui préfèrent le Motu Proprio aux élucubrations de clercs qui, au nom de leurs interprétations personnelles de Vatican II, se permettent les pires dérives. Jean-Pierre Snyers (jpsnyers.blogspot.com)

Écrit par : Snyers | 15 juin 2014

Répondre à ce commentaire

Peuple maudit ! vous commettez le mal et vous êtes tous dans l'erreur et dans l'ignorance. Dieu parle par la bouche de Mizué. Allah parle par la bouche de Mizué. Je Suis la Parole de Dieu, Celui qui revient à la fin des temps pour Juger le monde entier. Je Suis la Lumière du Monde et Je révèle la signification véridique de tous les textes sacrés du monde entier. Convertissez-vous, le Règne de Dieu s'est approché. Qui croit en Mizué est sauvé, les incroyants sont maudits. Ils font les oeuvres du diable !

www.mizuebachelard.com

Écrit par : mizue | 25 juin 2014

Répondre à ce commentaire

J'ai lu "en diagonale" vos références, votre démarche, est intéressante comme celle d'écrire votre évangile.

"Jésus est l’aîné de plusieurs frères est t'il écrit", pourquoi pas d'une sœur .

Par contre faire du syncrétisme me semble une grosse erreur au vu que seul Le Christ s'est présenté aux siens comme ressuscité corporellement en ayant vaincu la mort.

Il ne me semble que ni Bouddha, ni Mahomet n'aient réussis a faire cela.

Etes vous bien sûre que Le Christ va vous ressusciter ?.

Écrit par : Thamis | 25 juin 2014

L fameuse phrase n'est pas un 'ajout' de dernière minute car elle ne figure pas dans la prière mais bien dans la récitation chantée du Coran juste avant la prière. Il s'agit donc d'un texte non improvisé, et pour cause.

https://www.youtube.com/watch?v=Hh8FYJl3dXQ
de 3:44 à 3:57

Quant à Mahmoud Abbas en train de roupiller, il n'est pas filmé pendant le récitation du Coran, mais bien durant la prière qui suit. Donc si le passage en question a vraiment été supprimé de la version officielle du Vatican, la raison n'en est pas de camoufler la sieste de Mahmoud Abbas. Ceci dit, je n'ai pas écouté la version définitive pour faire la vérification.

Écrit par : Roseglantine | 26 août 2014

Répondre à ce commentaire

Voici présentée ici "l'humanisme" de notre pape :

http://terrorismepastoral.blog4ever.com/declaration-interreligieuse-de-buenos-aires

très intéressant pour connaître son point de vue.
Où est la Vérité enseignée par Jésus-Christ, vrai Dieu et vrai Homme ?

Écrit par : Thècle | 26 août 2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire