15 février 2014

Pour ces choses-là il suffit de demander

L’autre jour paraissait dans Le Monde une tribune réclamant « de toute urgence » le développement de l’enseignement de l’arabe dans les établissements scolaires.

C’était le 11 février.

Jeudi, le 14, Vincent Peillon a annoncé que des moyens allaient être mis en œuvre pour… le développement de l’enseignement de la langue et de la culture arabes.

C’est une orientation culturelle, a-t-il ajouté, « mais elle est aussi, et ça chacun doit le comprendre, l’avenir de l’Europe et l’avenir de la France ».

(Via Fdesouche)

Commentaires

Et cela va encore permettre d'embaucher du personnel.

Écrit par : c | 16 février 2014

Répondre à ce commentaire

Il nous imposerait l'araméen cela aurait encore un sens pour l'avenir de la France et de l'Europe, mais l'arabe ?

Écrit par : stephe | 16 février 2014

Répondre à ce commentaire

Les fossoyeurs de la France déploient beaucoup de zèle....

Écrit par : Thècle | 17 février 2014

Répondre à ce commentaire

La langue arabe est la 5ème langue la plus parlée dans le monde , derrière le chinois, l'anglais, l'hindi et l'espagnol. Ce qui permettra donc à la France d'être plus compétitifs sur le marché avec des talents sachant parler en arabe.

Un peu de culture et de recherches ne vous ferait pas de mal...

Écrit par : Tremblay en France | 10 mars 2014

Répondre à ce commentaire

La plupart des pieds-noirs parlent arabe, du moins ceux qui étaient dans les campagnes. La France a-t-elle fait appel à leur talents pour être plus "compétitive"? Ce n'est pas être compétitif qui compte, c'est être chrétien. Un France chrétienne, voilà l'avenir et la solution à tous les problèmes que les théophobes au pouvoir ont amassé sur ce pays.

Écrit par : Dauphin | 10 mars 2014

Écrire un commentaire