Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La République contre Fontgombault

Le préfet de l’Indre avait demandé à la municipalité de Fongombault de retirer sa délibération contre le soi-disant « mariage » homosexuel. La municipalité n’a pas répondu. Le préfet a donc saisi le tribunal administratif de Limoges pour que soit annulée cette délibération « anticonstitutionnelle ».

Eh oui, elle osait parler d’une « loi naturelle supérieure aux lois humaines ».

En attendant que le tribunal administratif nous rappelle que pour la République il n’existe pas de « loi naturelle supérieure aux lois humaines », on remerciera une fois encore les élus de Fontgombault d’avoir osé le proclamer.

Lien permanent Catégories : Famille, Politique française 2 commentaires

Commentaires

  • Délibérer sur le "mariage homo" a un côté absurde. C'est Dieudonné qui est le seul à avoir trouvé la réponse adéquate. A une blague obscène de collégien, on répond par un geste obscène de collégien.

  • Municipalité qui répond par lettre - rare - et demande que l'on diffuse notre soutien

Écrire un commentaire

Optionnel