Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le divorce sans juge

Un rapport remis à Christiane Taubira préconise de supprimer le passage devant le juge pour le divorce par consentement mutuel. Et bien entendu le ministre appelé par antiphrase « de la Famille », Dominique Bertinotti, approuve cette « simplification ».

Au fond, il n’y a rien à dire : quand on a détruit le sens même du mot mariage, il est logique qu’il puisse être rompu comme n’importe quel autre contrat.

Lien permanent Catégories : Famille, Gouvernement 1 commentaire

Commentaires

  • s'il s'agit d'un mariage civil, il n'y a rien à dire, sauf s'il y a des enfants, qui sont quand même les premiers intéressés s'il y a eu un mariage religieux, on sait déjà que la République n'en a cure, mais il reste toujours à régler le cas des enfants un avocat a-t-il déjà essayé de présenter le mariage religieux comme un contrat s'ajoutant au mariage civil, tout en en étant distinct, mais apportant des obligations propres ?

Écrire un commentaire

Optionnel