02 décembre 2013

Vous avez aimé le déni de grossesse, puis le déni de naissance, vous adorerez l’euthanasie préventive…

La mère de la fillette retrouvée morte sur une plage de Berck-sur-Mer dans le Pas-de-Calais a été mise en examen pour assassinat et écrouée.

Son avocate, Fabienne Roy-Nansion, a déjà trouvé l’angle de défense : cette femme a « euthanasié » sa fille parce qu’elle « entrevoyait pour cette enfant un avenir sombre », elle se disait : « La vie qu'elle aurait eue, c'est comme si c'était une maladie dont je l'ai soustraite. »

Sic.

Commentaires

Excellente idée, nous allons euthanasier préventivement le gouvernement, les députés et les sénateurs. J'entrevois un avenir sombre, même très sombre pour ces gens-là.
Blague à part c'est ce que veulent les fanatiques de l'idée de surpopulation, liquider les 9/10e de la population mondiale (qui va vers un avenir sombre, surtout à cause d'imbéciles de leur trempe)

Écrit par : Dauphin | 02 décembre 2013

Répondre à ce commentaire

Il est maintenant admis de tuer son enfant mais non de lui donner la fessée...
J'ai trouvé au hasard du web l'idée d'un sacrifice à la déesse de la mer, au point où notre société est arrivée, ce n'est peut-être pas si farfelu que ça en a l'air.
De toute façon les émotions passent maintenant avant tout bon sens, l'avocate joue le jeu (et l'euthanasie se vend mieux que le sacrifice humain).

Écrit par : PLC | 03 décembre 2013

Répondre à ce commentaire

Eh bien, sa mère a raison: l'avenir de son enfant était fort sombre, vu qu'elle préméditait de l'assassiner, qu'elle avait décidé de le faire vraiment: pour le moins, l'avenir était sombre, c'est sûr!

Écrit par : marie | 03 décembre 2013

Répondre à ce commentaire

Pour avoir habité en Afrique, l'explication la plus logique est celle-là:

http://www.bvoltaire.fr/mariedelarue/la-petite-noyee-de-berck-sur-mer-une-offrande-mami-wata,43292

Cela explique, cela n'excuse pas pour autant...

Écrit par : VD | 03 décembre 2013

Répondre à ce commentaire

on pourrait aussi créer l'avortement a posteriori pour les députés et sénateurs qui ont voté la loi Veil, pour les membres du gouvernement qui l'ont présentée au Parlement (ça libérerait un siège à l'Académie Française) pour les survivantes des 363 salopes du Nouvel Observateur, et plus généralement pour les membres des associations qui l'ont soutenue et pour les médecins qui l'ont appliquée

Écrit par : théofrède | 03 décembre 2013

Répondre à ce commentaire

c'est absolument effroyable de voir une maman emmener son enfant sur une plage, à la merci de la marée qui va monter pour le tuer...Quelle a dû être la détresse de ce bébé !!!!
une vraie mère préfèrerait mourir plutôt de faire cela à son enfant.

Écrit par : Thècle | 03 décembre 2013

Répondre à ce commentaire

il y a un peu plus haut une explication qui se tient
nous ne faisons que reculer de quelques siècles, avant l'interdiction du paganisme par l'empereur Théodose

Écrit par : théofrède | 03 décembre 2013

Écrire un commentaire