16 octobre 2013

Athée, d’extrême gauche, enseignant, et parfait dhimmi

Lu ici :

« Je suis athée et anticlérical. Et cette année, je n’ai pas travaillé pour l’Aïd-el-Kébir. Non, je ne me suis pas converti à l’islam, j’ai seulement exercé mon droit à ne pas travailler (en demandant une journée) pour des raisons religieuses.

« Enseignant en lycée professionnel, beaucoup de mes élèves, parfois la majorité, sont musulmans, de foi ou de tradition familiale. Je savais qu’ils ne seraient pas présents ce mardi, comme le permet la loi. (…)

« En tant qu’enseignant soucieux d’égalité, je ne peux que défendre le fait que ce jour soit férié pour tous. (…)

« On n’arrêtera donc jamais de fêter les religions ? Ce n’est pas mon souhait, mais pour cela, il est temps de se lever contre les injustices sociales, les dictatures coloniales, le capitalisme dévastateur qui sont le terreau des religions. »

16:04 Publié dans Ecole, Islam | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Il faut savoir que pour les juifs et les musulmans de la fonction publique, ils bénéficient d'une "largesse": les jours pris à l'occasion de leurs fêtes religieuses ne sont pas décomptées de leurs congés, . Alors que ce "cadeau" n'existe pas pour un catholique, au motif que les fêtes catholiques sont déjà chômées (elles sont chômées aussi pour les juifs et les musulmans!). Mais essayez de demander l'application pour le Jeudi Saint ou le Vendredi Saint. on vous répondra: "ce ne sont pas des fêtes d'obligation".
Soit les juifs et les musulmans bossent pendant les fêtes catholiques, soient ils renoncent à ce "cadeau". Le gouvernement supprime le dimanche chômé, mais donnera les fêtes à toutes les religions, sauf la catholique et il introduira les fêtes juives et musulmanes et supprimera les catholiques. Tous dhimmis, pas que le guignol de gauche cité ici.

Écrit par : Dauphin | 17 octobre 2013

Répondre à ce commentaire

Il faut savoir que pour les juifs et les musulmans de la fonction publique, ils bénéficient d'une "largesse": les jours pris à l'occasion de leurs fêtes religieuses ne sont pas décomptées de leurs congés, . Alors que ce "cadeau" n'existe pas pour un catholique, au motif que les fêtes catholiques sont déjà chômées (elles sont chômées aussi pour les juifs et les musulmans!). Mais essayez de demander l'application pour le Jeudi Saint ou le Vendredi Saint. on vous répondra: "ce ne sont pas des fêtes d'obligation".
Soit les juifs et les musulmans bossent pendant les fêtes catholiques, soient ils renoncent à ce "cadeau". Le gouvernement supprime le dimanche chômé, mais donnera les fêtes à toutes les religions, sauf la catholique et il introduira les fêtes juives et musulmanes et supprimera les catholiques. Tous dhimmis, pas que le guignol de gauche cité ici.

Écrit par : Dauphin | 17 octobre 2013

Répondre à ce commentaire

il n'y a pas que les Juifs et les Musulmans qui bénéficient de jours fériés suplémentaires dans la Fonction Publique, il y a aussi les Arméniens et les Tamouls; je l'avais d'ailleurs rappelé ici il n'y a pas très longtemps; je ne me souviens plus si les Orthodoxes bénéficient du même privilège; les Catholiques n'ont effectivement rien à dire : leurs fêtes d'obligation sont chômées; la C.G.T. a longtemps réclamé que le 2 novembre soit chômé également; je ne sais pas si cela fait toujours partie de ses revendications

Écrit par : théofrède | 17 octobre 2013

Répondre à ce commentaire

Oui, le 2 novembre, jour des morts: ça va bien aux zombies de la CGT, des morts vivants.

Écrit par : Dauphin | 17 octobre 2013

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.