08 juin 2013

Des écoles catholiques font la chasse aux insignes de la Manif pour tous !

C’est ahurissant. Je vois coup sur coup, sur le Salon Beige, que des adolescents se sont fait exclure (temporairement) de leur lycée catholique à Toulouse parce qu’ils portaient un vêtement frappé du logo de la Manif pour tous (silhouette d’une petit famille, faut-il le rappeler), et que ce vêtement est formellement interdit au collège Saint-Martin de Tours.

Au motif – c’est à hurler – qu’un établissement scolaire sous contrat n’a pas « à permettre la promotion d’idéologies ».

Parce que le papa, la maman et deux enfants, c’est-à-dire la famille, pour la direction de ce collège, c’est une « idéologie ».

Et en outre une idéologie que les enfants sont incapables de soutenir :

« Les arguments des jeunes qui arborent les signes distinctifs dont il est question sont trop souvent contestables par manque de profondeur et d’analyse. »

Je crains fort que la Genèse et l’Evangile manquent également de profondeur et d’analyse pour la direction de cet établissement catholique en pleine dhimmitude homosexuelle, qui insulte tranquillement ses élèves comme un vulgaire animateur de télévision insulte ses invités non conformes. Tel un troupeau de CRS de la République laïque socialiste mettant en garde à vue les passants qui passent.

Durs et injustes envers leurs élèves. A plat ventre devant la pensée unique.

Il est à craindre que cela ne soit pas limité à Tours et à Toulouse. Qu’en dit la direction de l’enseignement catholique ?

Commentaires

Il faut envoyer d'urgence aux directeurs de ces écoles la note RATZINGER de 2003!
Les parents ont le devoir de se révolter. Par exemple, en retirant en masse leurs enfants de ces écoles où des catholiques persécutent des catholiques! Ou en refusant de payer le premier trimestre prochain tant qu'une note rectificative n'a pas été publiée. Des établissements "catholiques" de cette sorte on n'en a pas besoin!

Écrit par : Monique T. | 08 juin 2013

Répondre à ce commentaire

Bien sûr dans l'absolu ces écoles n'ont plus rien de catholiques, mais pour l'instant les écoles catholiques hors contrat ne sont pas encore assez nombreuses.
Là aussi des situations "pourrissante" où l'on voyait de plus en plus l'école catholique sous contrat perde sa spécificité (une arnaque sur le long terme des parents dans la rue de 1984!) est en train d'apparaître au grand jour.
En espérant qu'à Toulouse et à Tours, il y a une possibilité de changer d'écoles.
L'on peut par ailleurs penser que la situation dans les écoles catholiques sous contrat va continuer à pourrir avec les offensives Peillon...qui va aussi s'attaquer au hors contrat.
Admiration et estime aux parents qui doivent gérer la situation schizophrénique dans laquelle se trouvent leurs enfants, une éducation et un enseignement à la maison conforme à l'Église, un autre à l'école même dite catholique, et des examens avec des fausses réponses pour avoir une bonne note. Ce n'est pas encore la Soviétie mais bientôt, il faudra attendre que les enfants soient capables de tenir leur langue avant de leur apprendre certaines choses...
C'est terrible.

Écrit par : c | 08 juin 2013

Répondre à ce commentaire

"Pas à permettre la promotion d'idéologies"? Combien de directeurs ou responsables de l' Enseignement catholique s'inquiètent de la théorie du gender que les contrats leur font théoriquement obligation d'enseigner? Combien vont s'opposer aux livres pour enfants (style deux papas et pourquoi pas?) vantant les couples homosexuels ? Trente ans d'Enseignement Catholique m'ont montré que bon nombre de responsables catholiques ont épousé la pensée unique et contribué à l'apostasie dénoncée par Jean-Paul II et Benoît XVI.

Écrit par : François D | 08 juin 2013

Répondre à ce commentaire

L'URSS a duré 70 ans et puis s'est disloquée;il en sera de même de la France maçonnique;c'est un temps de ténèbres à traverser durant lequel les catholiques doivent s'organiser y compris dans la clandestinité s'il le faut;après tout,nous avons l'exemple des premiers chrétiens qui ont subi le martyre pour leur foi durant trois siècles.Nous voyons le sort qui leur est fait en Chine et dans les pays musulmans;alors courage et préparons-nous à subir les amendes,les emprisonnements,les crachats pour notre foi;c'est en marche en France,en Espagne;les exemples se multiplient.Nous ne pouvons accepter l'invasion musulmane, l'avortement,l'euthanasie,le mariage homo,la théorie du genre du nouvel ordre mondial pour lequel l'homme est une marchandise;nous sommes donc des gêneurs pour ces gens-là et fatalement,nous serons persécutés.
Le divin maître se tient à côté de nous.Qu'importe les judas,ils recevront leurs jugements de condamnation.

Écrit par : amédée | 08 juin 2013

Répondre à ce commentaire

Les responsables de l'enseignement prétendument catholique acceptent que des francs-maçons dirigent ces écoles ??

Écrit par : Alain Noireaux | 08 juin 2013

Répondre à ce commentaire

Avez-vous bien écrit, et ai-je bien lu : "Catholique" ?
C'est à vomir !!! Ces écoles devraient, au contraire, prendre position contre l'union gouinasso-pédéraste ! Non seulement au nom de la doctrine catholique, qu'elles renient par leurs prises de position politiques, mais aussi, parce que la demande est actuellement forte, de vouloir soustraire ses enfants à la MesÉducation Natiotruc...

Écrit par : Arzhgwen | 08 juin 2013

Répondre à ce commentaire

Excellente nouvelle. Une nouvelle génération de jeunes courageux et libérés de la Pensée Unique, pour beaucoup grâce au Magistère héroïque et révolutionnaire des Papes Jean-Paul II et Benoît XVI, se lève pour résister, créant la panique dans la génération 68, génération méchante et adultère, qui contrôle pour le moment tous les postes de commandes, y compris dans certaines écoles "catholiques", mais dont les membres seront bientôt dispersés par le vent, comme les feuilles mortes qu'ils sont. Gloire à Dieu !

Écrit par : Thibaud | 09 juin 2013

Répondre à ce commentaire

Oui, j'ai hurlé, aussi ! A la même nouvelle , à la lecture de cette prose absurde. Combien de temps encore vont-ils tolérer les centaines de milliers de panneaux routiers, d'ascenseurs, de toilettes en gares... avec le même logo ? Ou bien vont-ils obliger à les masquer alors qu'ils signalent la sortie des écoles par exemple ? Ou encore masquer les yeux des enfants pour qu'ils ne les voient pas ? Parodiant Molière : Cachez ces panneaux que vous ne devez voir.... Jusqu'où va donc aller toute cette absurdité ?

Oui, j'ai su aussi ces passants interdits de passer, sauf à être arrêtés arbitrairement ! Paris est une ville OCCUPEE militairement, interdite aux êtres libres en violation de la Constitution, dont FH est pourtant le garant. Mais cet être d'une nullité affligeante, le sait-il, seulement !?

Écrit par : MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS | 10 juin 2013

Répondre à ce commentaire

J'en ai fait part à mon ancienne école catholique; pas de réponse.

Quelle est l'attitude générale? Prudence ? (peur d'un "militantisme" durable parmil les élèves et les parants ? peur de représailles du ministère ?)

Écrit par : Métonyme | 10 juin 2013

Répondre à ce commentaire

Les lycées catholiques (sic) sous contrat ont depuis au moins deux décennies une écrasante majorité d'athées/agnostiques dans leurs rangs, les élèves catholiques pratiquants dépassent rarement les 2% des effectifs totaux, alors ça me fait légèrement sourire que certains découvrent cette situation catastrophique que maintenant.
1h30 de catéchisme par semaine ne pèse pas lourd face à 35 heures de "cours" par des professeurs (ou plutôt des commissaires politiques) marxistes-léninistes dans une ambiance soixante-huitarde.

Écrit par : Monsieur T | 11 juin 2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.