Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Evêques de Chine

La réaction du Saint-Siège à l’ordination de Harbin ne s’est pas fait attendre : le Père Joseph Yue Fusheng, ordonné sans mandat pontifical et donc de manière illégitime, est automatiquement excommunié, « les Evêques qui ont pris part à l’ordination épiscopale illégitime et se sont exposés aux sanctions prévues par la loi de l’Eglise doivent référer au Saint-Siège de leur participation à la cérémonie religieuse ».

Le communiqué poursuit :

« L’ordination du Père Taddeus Ma Daqin intervenue samedi 7 juillet en tant qu’Evêque auxiliaire du Diocèse de Shanghai constitue en revanche un motif d’approbation et d’encouragement. »

Mais Mgr Taddeus Ma Daqin a disparu depuis son ordination. A la fin de la cérémonie, il avait déclaré qu’il souhaitait se consacrer entièrement à son ministère épiscopal et que par conséquent il démissionnait de ses fonctions à l’Association patriotique (l’Eglise officielle). Ce qui avait déclenché de longs applaudissements… Au banquet qui a suivi, les trois tables réservées aux représentants du pouvoir sont restées vides. Le lendemain, dimanche, le nouvel évêque n’est pas venu célébrer la messe d’action de grâce. Certains prêtres ont reçu un SMS censé provenir de l’évêque, qui disait qu’il avait « besoin d’un temps de repos et de retraite personnelle ». Toute mention de son ordination a disparu des sites catholiques chinois…

Addendum

Les instances de l’Eglise officielle annoncent qu’elles ont ouvert une enquête sur l’ordination de Mgr Ma Daquin, « soupçonnée d’avoir gravement enfreint les règlements de la Conférence épiscopale de Chine à propos de l’élection et de l’ordination des évêques ».

Lien permanent Catégories : Eglise 0 commentaire

Écrire un commentaire

Optionnel