30 mars 2011

Un nouveau méfait de la « CRCF »

La « Conférence des Responsables de Culte en France » (CRCF) a commis un nouveau texte. Cette fois pour rejeter le débat de l’UMP sur la « laïcité ».

Il y est redit que « les cultes » « adhèrent sans réserve » à la laïcité telle que définie par la loi de 1905.

Mais ce qui ressort surtout est que « les cultes » s’inscrivent « dans le cadre » de la laïcité : la laïcité est au-dessus des religions, et celles-ci, sous la laïcité, sont toutes sur le même plan.

Ce qui donne les titres que voici :

Les religions de France contre le débat de l’UMP

Les religions de France s’unissent contre le débat sur l’islam

Les six religions s’opposent ensemble au débat

Les grandes religions désapprouvent le débat sur la laïcité

Etc.

Ainsi, premièrement, l’Eglise catholique disparaît dans un conglomérat de « religions » indistinctes ; deuxièmement (et c’est ce qui est d’abord voulu), l’islam disparaît également du paysage : il n’y a pas de problème de l’islam en France, puisque l’islam est une des religions qui disent toutes la même chose sur la laïcité et le « vivre ensemble » et « adhèrent sans réserve » à la loi de 1905…

Commentaires

Analyse totalement pertinente. Quand même voir l'Église de France se réclamer de la laïcité telle qu'elle se pratique ici !
Avec des églises mal entretenues, un irrespect inouï par rapport aux croyants et à leur foi, au pape.
Et un Islam local qui fait ami ami avec les Chrétiens alors qu'il les persécutent de nombreux pays.
c'est ubuesque d'autant plus que la laïcité, précisément, autorise que l'on ait ce genre de débat. Là, les musulmans sont cohérents , ils veulent l'interdire ici, de la même manière qu'il est effectivement interdit dans les pays ou règne la charia.

Écrit par : Hugain | 30 mars 2011

Répondre à ce commentaire

Le communiqué est confus, mais malgré l'invocation rituelle de la dignité de la personne, on semble bien vouloir, en pratique, nier cette dignité en prônant, sans le dire ouvertement, un financement des cultes (surtout du culte musulman, en pratique) par le Trésor public (référence au rapport Michalon qui est favorable à cette volerie).

Une absence remarquée par moi (mais qui réjouira les soi-disant partisans du "Christ-Roi, qui sont en réalité ses pires ennemis) : la liberté religieuse et la liberté de conscience, principes dont découle la laïcité.

Bref une confusion au service d'un viol de la laïcité. Une fourberie.

Écrit par : Sigismond | 30 mars 2011

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.