Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Répugnant

Le rapport 2022 du Défenseur des droits de l’enfant est intitulé « La vie privée : un droit pour l’enfant ». L’expression « vie privée » veut dire vie sexuelle et choix de genre, et le droit à cette vie doit être sans limite, notamment « dans les maisons d’enfant à caractère social (MECS), dans leur structure d’accueil collective, ou dans leur appartement en hébergement diversifié ». Quand on pense qu’il y a des structures qui ne distribuent toujours pas de préservatifs… Et il y a tout un développement sur le respect des enfants soi-disant transgenres, le prénom qu’ils se choisissent, l’accès aux toilettes des filles pour les garçons qui se disent filles, etc. Les extraits afférents sont sur le Salon Beige.

Commentaires

  • Le monde est aux mains de pédophiles milliardaires, la plupart membres d'une certaine tribu allobroge, pardon allogène.

  • Abrogeons les allogènes peut-être.

Écrire un commentaire

Optionnel