Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Saint Silvestre abbé

A Fabriano, dans les Marches, le bienheureux abbé Silvestre, fondateur de la Congrégation des moines Silvestrins.

Sur le fondateur de la branche bénédictine des Silvestrins, voir ici et .

Le martyrologe poursuit :

A Alexandrie, l'anniversaire de saint Pierre, évêque de cette ville et martyr. Eminent en toutes sortes de vertus, il eut la tête tranchée par ordre de Galère Maximien.

Souffrirent également, à Alexandrie, durant la même persécution, les saints martyrs Fauste prêtre, Didius et Ammonius, puis quatre évêques égyptiens, savoir : Philéas, Hésyque, Pacôme et Théodore, et enfin six cent soixante autres martyrs, auxquels le glaive de la persécution ouvrit l'entrée des cieux.

C’était en 311 et ce fut la fin des persécutions à Alexandrie. On dit que lorsque l’évêque eut la tête tranchée, une femme entendit une voix d’en-haut qui disait : « Pierre fut le premier parmi les apôtres, Pierre est le dernier parmi les martyrs d’Alexandrie. »

Ce n’est semble-t-il qu’à la fin des années 310 qu’Arius va se faire connaître à Alexandrie. Mais Pierre l’a ordonné diacre. Et selon un texte du Ve siècle il a cette vision :

1125bp10.jpg

« Je vis un enfant entrer par la porte de cette cellule. Il avait environ 12 ans. Son visage brillait d'un tel éclat que toute la pièce en était éclairée. Il portait une tunique de lin, mais déchirée du cou jusqu'aux pieds ; des deux mains il en serrait les morceaux sur la poitrine, et couvrait ainsi sa nudité. A cette vue, tout effrayé, je dis : "Seigneur, qui t'a déchiré ta tunique ?" Il répondit : "Arius m'a tout déchiré. Attention ! ne l'admets pas à ta communion. On fera des démarches en sa faveur, ne te laisse pas influencer... Toi, tu es appelé au martyre." »

Écrire un commentaire

Optionnel