Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Double jeu

L’Institut Lépante publie un rapport exhaustif sur le financement par la conférence des évêques américains (par les fidèles catholiques, donc) d’une organisation militant activement pour le « droit à l’avortement ».

L’affaire n’est pas nouvelle. Mais l’Institut Lépante montre que ça continue, et que les évêques ne font strictement rien pour que ce scandale cesse.

Depuis 2016, la « Campagne catholique pour le développement humain », qui dépend de l’épiscopat, a donné à l’organisation qui ose s’appeler « Faith in action » (la foi en actes) près de 5 millions de dollars. Pas moins de 675.000$ cette année.

Non seulement « Faith in action » continue de militer pour l’avortement, mais elle s’est fait particulièrement remarquer après la décision de la Cour suprême annulant l’arrêt Roe contre Wade. Faith in action a publié plusieurs textes condamnant cette décision de façon aussi virulente que la Maison Blanche et les lobbies de l’avortement. Avec la même rhétorique sur les « droits reproductifs » et sur la mise en danger de la santé des femmes.

On a vu la directrice de Faith in action, Pyllis Hill, publier un article en collaboration avec la dirigeante d’une organisation désormais membre de Faith in action : le New Georgia Project, qui a pour but de « renforcer le pouvoir de la nouvelle majorité de Géorgie - la population importante et croissante des électeurs noirs, bruns, jeunes et autres électeurs historiquement marginalisés » (sic).

En tête de l’article, cette photo d’une manifestation pour l’avortement avec une affiche du Planning familial : "L’avortement est essentiel".

FIA-04.jpg

Commentaires

  • La conférence des évêques américains ferait mieux de garder son pognon pour payer les indemnités aux victimes des salopards genre Mc Carrick.

  • D'après Church Militant, 45%du clergé américain est ou a des tendances homosexuelles... Cela prouve qu'il y a eu une infiltration de l'Église via le laxisme du recrutement des séminaristes par les homos qui y ont trouvé un Hâvre, une manière de vivre leur vice tranquillement en pillant les dons de leurs ouailles qui doivent normalement servir à l'évangélisation...

    Les séminaristes sont devenus évêques, cardinaux et même "pape" car ce dernier malheureusement régnant actuellement n'a pas hésité à dire à un homo que "Dieu t'a créé comme ça" et qu'il ne devrait trop se soucier de ce que certains peuvent penser de lui : si ce n'est pas un blasphème contre Dieu de parler comme ça, je veux bien être damné !!!

  • Church Militant a aussi apporté le témoignage d'une ancienne communiste convertie qui affirmait que la décision d'infiltrer l'Église par des homosexuels avait déjà été prise dans les années 20 par Staline qui voulait déshonorer l'Église qui est la principale ennemie du communisme.

    Cette ex communiste dit qu'elle a elle-même participé à introduire des homos dans les séminaires en disant qu'elle regrettait beaucoup d'avoir agi ainsi et qu'elle en avait des remords.

Écrire un commentaire

Optionnel