Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"Aucune séquelle"

Lu sur Gènéthique :

Le 14 septembre, la Cour suprême espagnole a confirmé l’arrêt rendu en janvier 2020 par le tribunal provincial d’Oviedo condamnant l’association des cliniques agréées pour l’IVG en raison de « publicité trompeuse ».

En effet, sur son site, l’association déclare que « l’interruption de grossesse est une opération qui ne laisse aucune séquelle ». Elle poursuit en affirmant qu’« il n’y a pas non plus de risque de stérilité en subissant un ou plusieurs avortements » et que « l’incidence des complications est très faible ».

La décision de la Haute Cour a été saluée par Poland Castellanos, président de la fondation espagnole Christian Lawyers car « justice a enfin été rendue contre une organisation qui, pour un gain financier, a menti à de nombreuses femmes, les encourageant à avorter comme si elles n’avaient pas de conséquences graves ». Il souhaite aussi que le ministre de l’égalité, Irene Montero, prenne position et « supprime les subventions et l’argent public de ces entreprises ».

Commentaires

  • La présidente d'Abogados Cristianos est Polonia Castellanos, restons castillans, ¡caramba!

Écrire un commentaire

Optionnel