Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La dictature

62f17b3e396f0.jpeg

Ceci est l’église de Chicago qui avait été confiée à l’Institut du Christ Roi Souverain Prêtre en 2004 par le cardinal George , l’église Saint-Gélase, devenue sanctuaire du Christ Roi. En application enthousiaste du diktat de François, l’actuel archevêque le cardinal Cupich a décidé de chasser l’Institut de cette église et de son diocèse. La dernière messe y a été célébrée le 31 juillet.

ICKSP-810x500.jpg

Et il y a eu devant l’église une adoration du Saint-Sacrement. Et une procession autour du quartier. La procession est passée devant la « Première église presbytérienne », avenue Kimbark. C’était la fin du culte, et le pasteur, David Black, avec nombre de fidèles… a suivi la procession.

« Chaque fois que j’ai vu cette assemblée j’ai été étonné, tout d’abord par sa croissance, sa vitalité et son caractère multiculturel, dit le pasteur. Ce ne sont que de jeunes familles venues de partout – blacks, latinos, de nombreuses ethnies, beaucoup de familles d’immigrés, beaucoup de jeunes enfants. »

Rappelons qu’en 2003 l’église devait être détruite par absence de fidèles, et avait été sauvée de justesse.

Quant au pasteur Black il est bien connu des catholiques du Sanctuaire du Christ Roi pour les avoir longtemps accueillis dans sa salle paroissiale après l’incendie qui avait ravagé l’église en 2015.

« Tout le monde dans le quartier est vraiment désorienté », dit une habitante, Heather Malpass, qui se souvient comment le chanoine Talarico s’est occupée de sa mère au long de la maladie qui devait l’emporter. « Leur contribution à la communauté était beaucoup plus importante (que leur genre de messe), et nous ne pouvons vraiment pas imaginer notre quartier sans eux. »

Mais l’Eglise du cardinal Cupich et du pape François l’imagine très bien. Et installe le désert.

Commentaires

  • Dans la Tradition, les fidèles meurent de peur au seul mot de "schisme". Mais ceux qui restent fidèles aux dogmes et enseignements de l'Eglise ne peuvent pas être des schismatiques. Il y a un schisme de fait et ces bien celui de l'église officielle avec Bergoglio et sa bande d' haineux hystériques. Les Catholiques ne devraient même plus prêter attention aux interdictions, diktats, abus de pouvoir de cette hiérarchie démoniaque et sodomite. On n'a pas d'églises? On ira dans les garages, caves, grottes, en plein air, dans les bois. Ils vident les églises? Nous n'avons pas besoin de leurs églises profanées.
    A noter l'attitude exemplaire du pasteur Black à comparer au sectaire Cupich complice de Mac Carrick.

  • Some devils are cast out only by prayer and fasting.

  • Mgr Cupich et François ne sont ils pas des vieillards qui rêvent d une Église de vieillards?

  • Attention au faux-ami CONGREGATION (en français, c'est l'ICRSP) ; le mot anglais est à traduire par mot qui ASSEMBLÉE (des fidèles)

  • Merci. En effet dans ce sens l'anglais congregation ne veut pas dire congrégation. Je m'en suis rendu compte plusieurs fois sans voir comment le traduire autrement, d'autant qu'on le voit de plus en plus dans les textes français. "Assemblée", c'est pourtant évident...

  • Oui, la plupart des "grands" quotidiens français (notamment LE MONDE) ne savent plus traduire les "faux amis" anglais. Faut-il rappeler qu'il n'y a plus d'épreuve de version à aucune épreuve de langue au baccalauréat (ni en LV ni en langues anciennes) depuis plus de dix ans ? Le grand public croit que le niveau baisse "en français". Il baisse beaucoup plus en langues anciennes ET VIVANTES.

Écrire un commentaire

Optionnel