Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Toujours pire…

Le site européiste EUobserver, dans le cadre de sa promotion permanente des valeurs de l’Europe (celles qui nous distinguent de la barbarie russe), présente son dernier podcast : une interview de Rafia Zakaria.

Contre le féminisme blanc : l’édition européenne.

Rafia Zakaria a mis sens dessus-dessous le monde féministe avec son best-seller Contre le féminisme blanc. Elle parle avec la journaliste Shada Islam, basée à Bruxelles, de la prévalence de la pensée féministe blanche en Europe, particulièrement en France.

Rafia Zacaria, née au Pakistan, est un exemple du fait que l’antiracisme, dont elle est une militante aux Etats-Unis, est un racisme antiblanc : il faut combattre la « pensée féministe blanche » au nom d’un féminisme « de couleur » et… musulman.

Particulièrement en France, dit-elle. Et, de fait, on ne comprend pas comment il peut y avoir encore des femmes blanches et non musulmanes en France…

Sur son compte Twitter, Rafia Zakaria étale son idéologie raciste.

Et elle est aussi une militante de l’avortement. A propos du projet d’arrêt renversant Roe contre Wade, signé par le juge Samuel Alito, elle écrit : « On ne peut pas comprendre l’offensive déterminée d’Alito pour recriminaliser l’avortement en dehors de cette vieille obsession raciste de contrôler le corps des femmes noires et brunes. »

Mais elle ne dit rien du fait que le juge noir Clarence Thomas est lui aussi contre l’avortement.

Les militants noirs pro-vie soulignent que l’un des buts de Margaret Sanger en créant le Planning familial était de diminuer drastiquement la fécondité des noirs, et plusieurs l’accusèrent de génocide.

Mais aujourd’hui tout cela est renversé. Rafia Zakaria prend précisément argument sur le fait que 60% des avortements américains tuent des noirs pour montrer que si on renverse Roe contre Wade on porte atteinte au droit des femmes noires d’avorter…

(Citoyenne américaine exemplaire, Rafia Zakaria se vante aussi d’avoir reçu cinq injections anti-covid…)

Commentaires

  • "Rafia Zakaria se vante aussi d’avoir reçu cinq injections anti-covid"
    Ou Satan la protège, ou elle a oublié de préciser qu'elle a reçu le placebo au sérum physiologique.
    Une féministe blanche c'est très con, mais alors une noire c'est hyper-con. Qu'elles se bouffent le nez entre elles, cela nous reposera.

Écrire un commentaire

Optionnel