Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Saint Patern

Surge, Venetorum civitas, et gaude, quia gloria Paterni hodie circumfulsit te, alléluia.

Lève-toi, ville des Vénètes, et réjouis-toi, parce que la gloire de Patern aujourd’hui t’entoure de son éclat, alléluia.

Telle est la première antienne de l’office de saint Patern, premier évêque de Vannes, patron principal du diocèse.

Une autre antienne est digne d’intérêt, la quatrième :

Benedicite, caeli, Dominum, rorate ad Paterni imperium, alleluia.

Bénissez, cieux, le Seigneur, faites tomber la rosée au commandement de Patern, alléluia.

On reconnaît le cantique Benedicite que cette antienne introduit aux laudes, avec ses deux bénédictions de la pluie : « Benedicite, omnis imber et ros… Benedicite, rores et pruina… » Rorate fait référence à la rosée, mais par extension à la bruine, bref au crachin breton, et c’est pourquoi on prie saint Patern pour obtenir la pluie…

Cette antienne est du 4e mode, mais le mot Rorate reçoit la mélodie du Rorate de l’introït du quatrième dimanche de l’Avent, qui est celle de tant de mélodies du premier mode…

Capture d’écran 2022-05-20 à 18.16.21.png

Écrire un commentaire

Optionnel