Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chronique des cinglés

Lu sur Gènéthique :

Howard Breen est un « éco-activiste » de 68 ans, membre du groupe Extinction Rebellion. En 2017, son médecin lui diagnostique « une éco-anxiété clinique et une dépression liée à la biosphère ». Une inquiétude liée au changement climatique qui lui cause dépression et crises de panique.

En février 2021, Howard Breen demande l’« aide médicale à mourir », avec « le soutien de son médecin généraliste et de sa famille ». Sa demande est refusée, l’« éco-anxiété » ne figurant pas parmi les maladies « admissibles » par le programme canadien.

En 2016, l’« aide médicale à mourir » a été autorisée par le Canada pour les patients en phase terminale. Depuis, les conditions d’accès ont été modifiées et plusieurs Canadiens sans maladie terminale ont eu recours à l’« aide médicale à mourir ».

Le pays envisage à présent de l’autoriser en cas de maladies mentales. Ce qui devrait être mis en œuvre à compter du mois de mars 2023, mais Howard Breen ne veut pas attendre. Il a déjà soumis une deuxième demande. « Si l’on y réfléchit, l’urgence climatique dépasse tout ce que l’humanité a connu auparavant », a-t-il déclaré.

Cela dit, l’éco-anxiété n’est actuellement pas reconnue comme une maladie mentale par l’American Psychiatric Association, dont le Canada utilise le manuel de diagnostic.

Commentaires

  • "Cela dit, l’éco-anxiété n’est actuellement pas reconnue comme une maladie mentale"
    Même pas une maladie mentale du praticien qui la diagnostique ?

  • Le praticien est dingue comme la plupart des psys, mais son diagnostic semble correct : cet Howard Breen est un malade mental. En revanche, il n'est manifestement pas atteint d'éco-anxiété. Il devrait quitter le Canada pour les Etats-Unis et s'acheter un petit pied-à-terre, à mi-chemin entre une armurerie et une école maternelle.

  • S'il veut en finir, il n'a qu'à se payer un billet d'avion et aller faire un tour déguisé en flic dans les quartiers Nord de Marseille.

  • Il devrait tenter sa chance avec le fanatisme religieux ou la connerie, il a ses chances.

Écrire un commentaire

Optionnel