Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Texas: une victoire pour la vie

C’est une authentique victoire pour la vie qui a été remportée par le Texas lundi soir. Puisque la Cour suprême des Etats-Unis avait refusé de juger anticonstitutionnelle la loi dite « battement de cœur » et avait renvoyé l’affaire devant les juridictions inférieures, les militants de la culture de mort avaient déféré la loi devant la cour d’appel du cinquième circuit (compétente pour une partie de la Louisiane, le Texas et le Mississippi). Par une décision de 2 contre 1, la cour d’appel a rejeté la demande, la renvoyant à la cour suprême du Texas, pour ne pas risquer de faire une interprétation fautive du droit texan et pour ne pas provoquer d’inutiles frictions entre juridictions souveraines…

Or la cour suprême du Texas est composée à 100% de juges républicains pro-vie. En outre la cour d’appel ne lui donne aucun délai pour répondre à la question qu’elle lui pose.

Les militants de la culture de mort sont furieux : la loi du Texas reste pleinement en vigueur. Au moins jusqu’à ce que la Cour suprême des Etats-Unis statue sur la loi pro-vie du Mississippi et… renverse peut-être Roe contre Wade.

Cela fait quatre mois et demi qu’il n’y a quasiment plus d’avortements dans le deuxième Etat des Etats-Unis.

Le jugement de la cour d’appel a été prononcé par Edith Jones, qui fut nommée par Ronald Reagan, et Kyle Duncan, nommé par Donald Trump. Un avis dissident a été émis par Stephen Higginson, nommé par Obama.

Écrire un commentaire

Optionnel