Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Saint Jean de Kenty

02_a_00044823001_1332165521826.jpg

Notice du Musée national de Cracovie

Un ecclésiastique en toge de professeur dépose une cruche cassée, dont les morceaux lui sont remis par une femme aux pieds nus agenouillée à côté de lui. Leurs efforts sont observés avec intérêt par quelques garçons et trois anges planant au-dessus d'eux. Un miracle est sur le point de se produire dans un instant...

Le petit tableau représentant le miracle de saint Jean de Kenty se distingue par une grande classe artistique ; l'art de l'artiste se manifeste, entre autres, dans les effets de lumière et d'ombre, dans le modelage du teint des personnages, dans l'élégance de leurs silhouettes allongées. Cette œuvre illustre la légende selon laquelle saint Jean de Kenty aurait rencontré une fois une femme en train de se lamenter. C'est la servante qui a accidentellement fait tomber le pot de lait ; le vaisseau s'est cassé et le lait s'est écoulé. Le saint eut pitié de la femme, et afin de la sauver de la colère de l'employeur, il assembla la cruche, priant sur elle, et le vaisseau se recolla miraculeusement. Ensuite, Jean de Kenty dit à la femme de puiser de l'eau dans la rivière Rudawa, puis il pria de nouveau, et l'eau se transforma en lait.

L'auteur du tableau est Tadeusz Kuntze-Konicz, né en 1727 à Zielona Góra - le nom de famille polonais Konicz a été changé en Kuntze à consonance allemande. Il a passé la majeure partie de sa vie en Italie, connu sous le nom de Taddeo Pollaco. Il a terminé ses études artistiques à Rome et y a principalement travaillé. Cependant, il a conservé ses liens avec la Pologne, a créé des œuvres commandées par des mécènes polonais et, dans les années 1757-1759, il a également été actif à Cracovie. Le tableau du Miracle de saint Jean de Kenty a été créé plus tard, à l'occasion de la canonisation de ce saint, c'est-à-dire vers 1767. Saint Jean de Kenty venait de Kęty, où il naquit en 1390, et il mourut à Cracovie en 1473. En tant qu'érudit de l'Académie de Cracovie, saint Jean de Kenty est le saint patron des professeurs et des étudiants, des enseignants et des étudiants. Il est béatifié en 1680 et canonisé en 1767. Ses reliques reposent dans l'église Sainte-Anne de Cracovie, dans un magnifique mausolée baroque. La peinture de Tadeusz Kuntze-Konicz était très populaire, et donc de nombreuses copies ont été faites (il existe plus de 20 versions de cette composition). Les versions originales se trouvent aujourd'hui à Cracovie : l'une se trouve dans l'église Saint Florian, et le deuxième dans la collection du Musée national, dans la galerie d'art polonais ancien du palais de l'évêque Erazm Ciołek.

Commentaires

  • Passionnant, merci.
    Il y a une grande profondeur dans cette oeuvre. Quelle sensibilité dans le visage et la main du Saint. Un visage qui "donne" Dieu.
    J'ai eu la grâce de rencontrer un tel visage à 17 ans.

Écrire un commentaire

Optionnel