Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le chrétien et le pape…

Sur la page Facebook de Viktor Orbán, en plein page :

Capture d’écran 2021-09-13 à 11.52.11.png

« J'ai demandé au pape de ne pas laisser périr la Hongrie chrétienne. » Viktor Orbán.

*

Le porte-parole de Viktor Orbán a fait savoir que celui-ci  a offert au pape la copie d’une lettre de 1250 de Bela IV à Innocent IV implorant son aide contre les guerriers tartares qui menaçaient la Hongrie chrétienne.

*

Devant les évêques hongrois, le pape a appelé à « s'ouvrir à la rencontre aux autres » plutôt qu'à « s'enfermer dans une défense rigide de notre soi-disant identité ».

*

Vu dans Le Monde :

Capture d’écran 2021-09-13 à 12.12.57.png

Lu dans le Figaro :

Jamais de mémoire vaticane on aura vu un tel affront diplomatique d’un pape vis-à-vis d’un chef de gouvernement régulièrement élu. En l’occurrence Viktor Orban, premier ministre hongrois. Le pape François a en effet refusé d’accorder le statut de visite d’État à son passage de quelques heures à Budapest ce dimanche matin.

Commentaires

  • J'ai voyagé en Hongrie en 2019. Quel plaisir de se trouver dans un pays sûr et accueillant, pourvu de très belles villes et de très belles églises !
    Que les Hongrois gardent leur identité !
    Que le pape ne se mêle pas de la détruire !

  • Il ne sait qu' un mot : "rigide". Hélas, il l' applique toujours à tort.

  • « J'ai demandé au pape de ne pas laisser périr la Hongrie chrétienne. » Viktor Orbán.
    Très joli voeu pieux. Qu'Orban se tourne vers ce qui se passe pour les catholiques chinois et il adressera ses prières à plus digne que Bergoglio le satrape

  • Le Figaro déconne, comme d'habitude. Le pape François est allé aussi à Strasbourg (Parlement européen), sans même mettre le pied à la cathédrale. Odon Vallet (qui déconne souvent aussi, mais connaît bien le Vatican actuel) avait souligné ce "fait incroyable", et l'attribue à une antipathie personnelle pour la France dont il n'a pas l'explication.

    Ce qui est amusant, c'est que les Slovaques n'ont toujours pas compris cet intérêt spécial du pape pour eux (trois jours sans le moindre prétexte) ! en fait, c'est sans doute uniquement pour "masquer" la halte en Hongrie, qu'il a faite contraint et forcé par les usages pour les Congrès Eucharistiques)

  • Résumons :
    https://www.youtube.com/watch?v=yirh4HCwG8A

Écrire un commentaire

Optionnel