Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 septembre

En ce jour le martyrologe romain n’a aucun saint martyr à Rome. Il commence par saint Philippe, préfet d’Egypte (romain, certes) qui, devenu chrétien, démissionna, et fut tué par son successeur. Comme ce martyrologe est bref, on remarque d’autant plus les quatre saints « français » : saint Ligoire (ou Lidoire) évêque de Tours, saint Maurille évêque d’Angers, saint Amé (ou Aimé) de Sion, patron de Douai, saint Amé (ou Aimé) de Remiremont. (Saint Amand - ou Armand, cinquième évêque de Vannes, n’a pas les honneurs du martyrologe.)

La liturgie byzantine célèbre ce jour l’anniversaire de la dédicace de la basilique de la Résurrection à Jérusalem (l’Anastasis) le 13 septembre 335, et la vigile de l’Exaltation de la vénérable et vivifiante Croix. Elle fait aussi mémoire du centurion Corneille, le premier païen que baptisa saint Pierre.

Τὸν ζωοποιὸν Σταυρὸν τῆς σῆς ἀγαθότητος, ὃν ἐδωρήσω ἡμῖν τοῖς ἀναξίοις Κύριε, σοὶ προσάγομεν εἰς πρεσβείαν. Σῷζε τοὺς βασιλεῖς καὶ τὴν πόλιν σου, εἰρηνεύοντας διὰ τῆς Θεοτόκου, μόνε φιλάνθρωπε.

Nous te présentons, Seigneur, en manière d’intercession, la vivifiante croix que dans ta bonté tu nous as accordée, indignes que nous sommes. Sauve les rois et ta ville qui te supplient, par ta Mère, ô seul Ami des hommes.

Οὐρανὸς πολύφωτος ἡ Ἐκκλησία, ἀνεδείχθη ἅπαντας, φωταγωγοῦσα τοὺς πιστούς· ἐν ᾧ ἑστῶτες κραυγάζομεν· Τοῦτον τὸν οἶκον, στερέωσον Κύριε.

Tu as fait de l’Eglise un ciel resplendissant qui éclaire tous les fidèles. C’est pourquoi, debout dans cette sainte demeure, nous te crions : Affermis cette maison, Seigneur.

Écrire un commentaire

Optionnel