Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Saint Nicolas de Tolentino

default.jpg

Véritable image du glorieux thaumaturge S. Nicolas de Tolentino, consolation des affligés, réconfort des infirmes, et protecteur spécial contre les fièvres, qui est vénérée à Bologne en l’église paroissiale de la Très Sainte Trinité. Il entra dans l’ordre Augustinien, où il vécut pieusement, et puis il mourut saintement le 10 septembre de l’année 1306. Il fut canonisé par le Pontife Eugène IV en l’an 1446.

Il fut un temps où les images des saints vendues (ou données) aux fidèles étaient toujours la « véritable image », alors que la plupart du temps on ne savait pas du tout à quoi pouvait ressembler le saint en question.

En tout cas ce Nicolas-là ne ressemble pas à celui de Piero della Francesca, qui date des années suivant la canonisation (on dirait saint Thomas d’Aquin, non ?):

885px-Piero_della_Francesca_-_Saint_Nicholas_of_Tolentino_-_Google_Art_Project.jpg

Il ne ressemble pas davantage à celui du Pérugin (1507):

Nicholasoftolentino.jpg

Lequel Pérugin est aussi le peintre de ce superbe tableau représentant le miracle des perdrix : Nicolas ne mangeait pas de viande, mais pour le rétablir après une grave maladie on lui prépara des perdrix. Le saint bénit les oiseaux… qui s’envolèrent.

Pietro_Perugino_-_Saint_Nicholas_of_Tolentino_Restoring_Two_Partridges_to_life_-_25.146_-_Detroit_Institute_of_Arts.jpg

Commentaires

  • Et par une décision de Léon XIII, en 1884, Saint Nicolas de Tolentino a été nommé saint patron des âmes du Purgatoire.
    Chez les Augustins, nous avons une grande bénédiction du Pain de Saint Nicolas de Tolentino, apporté comme sacramental aux malades, mais aussi doté d'autres pouvoirs de grâces (physiques et spirituelles).
    A noter également que Saint Nicolas de Tolentino a été le témoin oculaire de la translation de la Sainte Maison de Lorette par les Anges.

  • En visitant une église et voyant la première fresque, c'est clair que j'aurais répondu à mes enfants qui m'auraient posé la question "qui est ce saint?" "je ne sais pas, mais ça pourrait bien être saint Thomas d'Aquin"

  • Les saints dont on connaît bien le visage sont rares. Il y a la calvitie plus que naissante de saint Paul opposable à l'abondante pilosité de saint Pierre. Le curé d'Ars, qui ne voulait à aucun prix être croqué, nous a laissé une figure reconnaissable entre mille...
    Les très méchants ont-ils un visage ? Celui de Robespierre est impossible. Différent sur tous les portraits. Marx sans barbe ? Lénine non momifié ? Staline vérolé comme dans la vraie vie ?
    Macron n'a aucun visage.

  • Les dessinateurs de presse se cassent les dents sur cette figure lisse et inhumaine. Il est vrai qu'avant les attentats de janvier 2015 tous les dessinateurs attendaient la caricature de Cabu pour faire comme lui.

Écrire un commentaire

Optionnel