Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ils sont encore huit

Euractiv titre sur le fait que « l’ambassade de Pologne n’a pas signé la lettre de soutien à la marche des fiertés de Budapest » et explique :

« L’absence de signature de la Pologne reflète les événements du mois dernier, lorsque le Premier ministre Mateusz Morawiecki a été presque seul à défendre Viktor Orban lors d’un conseil européen. »

"Presque seul"… En fait ce sont sept pays de l’UE qui n’ont pas signé, et qui ont donc ainsi manifesté courageusement leur soutien au gouvernement hongrois.

La liste est évidemment sans surprise : ce sont les pays qui sont de l’autre côté, du bon côté cette fois, du nouveau mur de la honte édifié par ceux qui font régner leur dictature idéologique (ce n’est pas moi qui l’ai trouvé, mais je ne sais plus qui c’est : Orban lui-même ?) : Bulgarie, Croatie, Pologne, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Tchéquie. Il est très regrettable que les pays Baltes soient du mauvais côté.

Cela dit, si en effet 30 pays ont manifesté leur soutien aux manifestants LGBTQI+ de Budapest, et donc leur hostilité au gouvernement hongrois, ce ne sont que 30 pays, dont 20 de l’UE. (Les seuls qui ne soient pas du continent européen sont les Etats-Unis du Bidon, le Canada, l’Australie, La Nouvelle-Zélande, l’Argentine, le Chili, et Israël.)

Commentaires

  • Et bien sûr la France par son Président a signée......

Écrire un commentaire

Optionnel