Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

C’est fait !!!

 

Comme le dit l’AFP (ne boudons pas notre plaisir) : « À huit jours de l'élection du 3 novembre, Donald Trump a enregistré lundi une immense victoire avec la confirmation de sa candidate conservatrice à la Cour suprême des États-Unis. Elle a prêté serment dans la foulée à la Maison-Blanche. »

Les démocrates disaient qu’ils feraient tout pour empêcher cette nomination, mais ils n’ont pas trouvé le moyen de la retarder d’une seule journée. Certains espéraient aussi que le coronavirus empêcherait la réunion du Sénat… Et finalement il n’y a eu qu’une seule défection chez les sénateurs républicains.

C’est assurément une victoire pour Trump, à quelques jours de l’élection, mais c’est surtout une victoire, et durable, de la vie et des valeurs chrétiennes.

La seule ombre au tableau est la menace que brandissent les démocrates : si l’existence et les pouvoirs de la Cour suprême sont inscrits dans la Constitution, le nombre de juges peut être modifié par une simple loi. Il y en a 9 depuis 1868 (7 auparavant), mais un président démocrate peut faire voter par une majorité démocrate une loi stipulant que le nombre de juges est de 11, ou 13, ou 15, et nommer autant de juges de gauche… Interrogé sur le sujet, Biden a seulement éludé la question.

Commentaires

  • Trois conditions pour que la menace des Démocrates soit mise à exécution :
    1° Avoir un président démocrate.
    2° Avoir la majorité au Congrès.
    3° Avoir la majorité au Sénat.
    Pas vraiment sur que tout cela soit le cas le 3 novembre.

  • Encore une nouvelle qui va grandement irriter notre bon pape.

  • Biden a une autre arme qu'il a dévoilé le 24 octobre 2020 au média Crooked : «Nous sommes dans une situation où nous avons mis en place – et vous l’avez fait pour notre administration, celle du président Obama, avant celle-ci – nous avons mis en place, je pense, l’organisation de fraude électorale la plus grande et la plus inclusive de l’histoire de la politique américaine.»
    https://francais.rt.com/international/79999-gaffe-ou-lapsus-biden-fait-polemique-vantant-organiser-fraude-electorale

    l en avait bien besoins, surtout après les turpitudes de son fils Hunter :
    https://gnews.org/451659/

  • Comme c’est Harris qui gouvernerait en cas d’élection de Biden ... et que c’est une diablesse ...

  • Comment vont se terminer ces élections US ?

    http://echelledejacob.blogspot.com/2020/10/trump-nettoie-le-marecage.html
    &
    https://gnews.org/455426/

  • Si Trump perd, il acceptera probablement sa défaite. S'il gagne, ses adversaires n'accepteront peut-être pas la leur. En même temps, il y a un mystère : on dirait que les adversaires mettent tout en œuvre pour perdre. On ne me fera pas croire que la sextape du fils Biden a échappé à leur vigilance : je crains qu'on ne soit entré dans le règne du n'importe quoi, le mélange de dictature pointilleuse et d'anarchie instrumentalisée. Ça sent le calcul vermoulu, en tout cas.

  • Une remarque : tous les merdias nous annoncent Biden avec huit points d'avance. Comme ça, quand Trump aura gagné, on pourra l'accuser de tricherie et justifier tous les débordements provoqués par Soros et consort.

  • Quel est la nature ,
    de l'accord secret entre le Vatican et le PPC .
    L'église Chinoise a-t-elle été vendue pour 4O deniers ?

  • Par définition, dans un accord secret les conditions sont secrètes (La Palice). Donc inutile de demander quelles sont ces conditions tant que l'un des deux truands signataires ne les rende publiques. Mais vu le massacre des Catholiques chinois qui en résulte, il n'est pas nécessaire de connaître les conditions: on en voit le résultat.

Écrire un commentaire

Optionnel