Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Une victoire de la vie

C’est une grande victoire pour les futurs enfants trisomiques et leurs familles, et pour le respect de la vie humaine. Le tribunal constitutionnel de Pologne vient de juger anticonstitutionnelle l’article de loi qui permet d’avorter en cas de « déficience fœtale grave et irréversible ou maladie incurable menaçant la vie du fœtus ».

En bref, l’avortement devient quasiment interdit en Pologne. Car il y avait un millier d’avortements par an, la plupart pour cause de trisomie.

Cette décision, prise le jour de la fête liturgique de saint Jean-Paul II (le pape éternel des Polonais...) est l’aboutissement du tenace travail du comité « Stop avortement » qui avait lancé une pétition en 2017. Pétition vigoureusement soutenue par les évêques et signée en quelques semaines par 830.000 personnes, ce qui obligeait la Diète à en débattre. Mais le débat était enlisé. Alors des députés ont opportunément saisi le Tribunal constitutionnel…

On attend la réaction de l’UE et du Conseil de l’Europe… En juin 2019 la commissaire aux « droits de l’homme » de cette dernière institution avait « mis en garde » la Pologne, et en avril dernier elle avait « exhorté » le Parlement polonais à « rejeter les projets de loi qui restreignent la santé et les droits sexuels et reproductifs des femmes », demandant au contraire aux autorités polonaises de « garantir d’urgence un accès effectif à l’avortement sûr et légal »…

Écrire un commentaire

Optionnel