Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Couleur tabac, c’est raciste…

Marks and Spencer a présenté ses excuses pour avoir mis sur ses catalogues un soutien-gorge brun dont le nom était « Tabac ».

Une jeune femme noire avait été « choquée » par cette publicité, parce que le mot « tabac » a des « connotations négatives » (fumer tue…) : appeler un soutien-gorge marron « Tabac » c’est donc du « racisme caché ».

La jeune femme avait demandé à la marque de retirer ce nom. Mais il ne se passait rien. Alors, deux mois plus tard, elle a contacté un journal, le Mirror, et Marks and Spencer s’est enfin exécuté, pour éviter le scandale. Trop tard.

Car la jeune personne trouve nombre d’oreilles complaisantes pour compatir à son chagrin et partager sa colère. Elle raconte qu’elle a vu cette publicité deux semaines après la mort de George Floyd « et c’était particulièrement cruel à voir à ce moment-là ». Et c’est le mouvement Black Lives Matter qui lui a donné le courage de se manifester…

On suppose que les parfums Tabac vont devoir se saborder. Et que les teinturiers vont devoir censurer leurs nuanciers qui ont très officiellement quatre teintes « tabac ».

En bref, le délire est sans fin.

Commentaires

  • Moi qui aime le tabac, le whisky et les petites pépées de toutes les couleurs, j'aurais apprécié une illustration photographique. Peut-être une Chinoise en slip jaune...

  • "Cigarettes, whisky et p'tites pépées" était l'un des succès du chanteur-acteur Eddie Constantine dans les années cinquante.

  • J'ai du mal à suivre quel est le lien entre la couleur brune du tabac et la couleur de la peau noire ?

    Qu'y a t il de blessant à voir employée le mot tabac pour une couleur ?

  • C'est une réthorique communiste pour déplacer le discours sur un sujet ou vous êtes piégés d'avance.
    Dès qu'une marque ou qu'un gouvernement accepte cette dialectique, la culpabilisation est irréversible.
    L'escroquerie "anti raciste" c'est à dire raciste anti nous a superbement démontré qu'il n'y avait rien de vrai dans cette sidération et qu'elle ne servirait qu'à nous empêcher de nous défendre, de pouvoir débattre, et même d'exister sans avoir à rendre de compte.

  • Il me viens une réflexion à la quelle je ne me remets toujours pas mon Dieu: les produits pour bronzer et après bronzage sont une insulte pour ma belle peau blanche ! J'écris de ce pas au ministère de l'égalité des droits, où je sais qu'une oreille attentive sera m'écouter, ça ne se passera pas comme ça, jamais ! Cette industrie pharmaceutique veut brunir ma blancheur ? Quelle bande d'ignoble racistes antiblanc et après quoi ? Ils veulent inventer une coloration pour noircir mes cheveux blonds !!! Mes frères levons nous pour changer ce monde qui haï ma nergi..heu.. ma blantitude nen ma blanchitude, mince bon qui déteste ma peau blanche !!! Sérieusement quelle esprit tordu peut se plaindre de la couleur du tabac !!!

  • je penses que la bétise est tout simplement incommensurable...

  • C'est tout sauf de la bêtise.
    Les éléments de langage ont toujours une utilité subversive dans la dialectique marxiste des promoteurs de cette propagande.
    Il faut juste être capable de la mettre à jour dans son mensonge pervers ou de la refuser, si on vous en laisse les moyens.
    C'est la minorité noire qui est en train d'être sacrifié pour les révolutionnaires, ce dont certains commencent à se douter, surtout quand on voit Biden choisir comme colistière la descendante d'une famille d'esclavagistes jamaïcains censée représenter les noirs qui sont sommés de se révolter contre l'esclavagisme passé des blancs à l'encontre de leurs ancêtres.

  • je demande à voir le tableau ce quartiers de cette personne : de quelle façon descend-elle de planteurs esclavagistes : à la suite de mariages dans leur milieu, ou à la suite de l'utilisation d'une esclave par son maître ?
    en répétant bêtement une découverte "sensationnelle" on fait plus de mal que de bien

  • Il semble que du côté paternel elle descende d'un Irlandais installé en Jamaïque, qui avait plus de 120 esclaves, et sans doute d'une de ces esclaves, et du côté maternel elle est indienne des Indes.

  • ce n'est pas le problème
    descend-elle d'un légitime mariage de cet irlandais ou de l'exploitation sexuelle qu'il faisait de ses esclaves ?

  • Il faut relire 1984 de G. Orwell.
    comment conditionner les gens pour leur bonheur avec leur accord.
    Grâce à Novlangue de Big Brother.

    LA GUERRE C’EST LA PAIX
    LA LIBERTE C’EST L’ESCLAVAGE
    L’IGNORANCE C’EST LA FORCE

Écrire un commentaire

Optionnel