Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Saint Laurent

Screenshot_2020-08-08 LU1595.png

L’alléluia par les moniales d’Argentan :


podcast

Allelúia, allelúia. Levíta Lauréntius bonum opus operátus est : qui per signum crucis cœcos illuminávit. Allelúia.

Allelúia, allelúia. Le diacre Laurent a fait une bonne œuvre, lui qui par le signe de la Croix, a rendu la vue aux aveugles. Alléluia.

La mélodie est connue des fidèles qui n’ont jamais entendu chanter la messe de saint Laurent, parce que c’est celle qui a été reprise pour l’alléluia de la Fête Dieu.

Le texte est quant à lui d’une grande simplicité. Il se contente de rappeler un miracle, qualifié d’œuvre bonne. On constate que cette phrase, qui ne fait aucune allusion au martyre, est aussi le début de l’antienne de Magnificat des premières vêpres (supprimées en 1960) et que le texte de cette antienne est encore celui du premier répons des matines, avec comme verset un extrait du psaume 111 en effet illustré par saint Laurent : Dispérsit, dedit paupéribus : justítia eius manet in sǽculum sǽculi. Il a répandu ses largesses, il a donné aux pauvres : sa justice demeure, dans les siècles des siècles.

L’antienne de Magnificat :


podcast

Levíta Lauréntius bonum opus operátus est, qui per signum crucis cæcos illuminávit, et thesáuros Ecclésiæ dedit paupéribus.

Le Lévite Laurent a fait une œuvre bonne, lui qui a rendu la lumière aux aveugles par le signe de la croix, et donné aux pauvres les trésors de l’Église.

Écrire un commentaire

Optionnel