Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Nativité de saint Jean Baptiste

Comme hier, voici deux extraits du Graduel de St Katharinental : l’introït et la communion de la messe de la fête, dans la version propre de ce couvent de dominicaines, par les moines d'Einsiedeln.

Screenshot_2020-06-23 e-codices – Virtual Manuscript Library of Switzerland.png

De ventre matris meæ vocávit me Dóminus in nómine meo : et pósuit os meum ut gládium acútum : sub teguménto manus suæ protéxit me, et pósuit me quasi sagíttam eléctam.
Audite, insulæ, et attendite, populi de longe : Dominus ab utero vocavit me.

Dès le sein de ma mère, le Seigneur m’a appelé par mon nom : il a rendu ma bouche semblable à un glaive acéré, il m’a protégé à l’ombre de sa main, il a fait de moi comme une flèche choisie.
Îles, écoutez, et vous, peuples lointains, soyez attentifs. Le Seigneur m’a appelé dès le sein de ma mère.

Là encore, ce qui devrait être un verset de psaume est ce qui précède immédiatement l’antienne dans le livre d’Isaïe.


podcast

Screenshot_2020-06-23 e-codices – Virtual Manuscript Library of Switzerland.jpg

Tu, puer, Propheta Altíssimi vocaberis : præíbis enim ante fáciem Dómini paráre vias eius.

Toi, petit enfant, tu seras appelé le prophète du Très-Haut : car tu marcheras devant la face du Seigneur pour préparer ses voies.


podcast

Screenshot_2020-06-23 e-codices – Virtual Manuscript Library of Switzerland(1).png

Screenshot_2020-06-23 e-codices – Virtual Manuscript Library of Switzerland(2).png

Commentaires

  • Vous parlez d'Isaie... A ce propos pourquoi les protestants disent-ils Esaïe? Ce ne peut pas être que par esprit de contradiction...

  • C'est la prononciation de l'hébreu. C'est celle du grec.

Écrire un commentaire

Optionnel