Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Avorter à tout prix

Le ministère de la Santé fait savoir que les « IVG médicamenteuses » peuvent être prescrites et suivies par téléconsultation, et qu’il a « saisi en urgence la Haute Autorité de Santé » pour qu’on étende le délai pour ces avortements de 7à 9 semaines. Réponse positive attendue ces prochains jours pour application immédiate.

Olivier Véran et Marlène Schiappa, signataires du communiqué, « demandent aux établissements de santé d’assurer la continuité des IVG instrumentales ».

C’est vrai, quoi, il n’y a pas que le coronavirus qui ait le droit de tuer à l’hôpital.

Commentaires

  • Le coronavirus? Un petit tueur comparé aux avortements et euthanazies.

  • "Sans compter le choc psychologique de voir le fœtus tomber dans la cuvette des toilettes."

    C'est mediapart qui le dit
    https://www.mediapart.fr/studio/panoramique/ivg-france-acces-inegal-droit-malmene

Écrire un commentaire

Optionnel