Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Toutes les occasions sont bonnes

L’Assemblée de l’Etat de New York a adopté vendredi dernier un budget extraordinaire dans le cadre de la pandémie. L’un des articles de la loi est la… légalisation de la gestation commerciale pour autrui. (New York était l’un des trois derniers Etats où c’était interdit.) Le texte a été signé quelques heures plus tard par le gouverneur Andrew Cuomo.

Melissa Brisman, qui gère l’une des plus grosses agences de GPA des Etats-Unis, se félicite de l’adoption de cette loi, tout en regrettant que les « parents » de l’enfant doivent payer l’assurance maladie et l’assurance sociale de la mère porteuse pendant un an après la naissance. Une GPA coûte déjà entre 80.000 et 250.000 € (dont 35.000 pour la pondeuse), ça va augmenter les frais…

Bien sûr, la nouvelle loi de New York stipule que la mère porteuse a le droit de recourir à l’avortement à tout moment (puisque cela entre dans le cadre des « soins de santé »).

Écrire un commentaire

Optionnel