Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Salvini

Matteo Salvini a déclaré sur une chaîne d'information continue :

« J’attends de la science, mais aussi du bon Dieu, car la science seule ne suffit pas pour vaincre ce monstre et repartir. Nous approchons de Pâques et nous avons également besoin de la protection du Cœur immaculé de Marie. (…) Je soutiens la requête de ceux qui demandent qu’on les laisse entrer dans les églises de façon ordonnée et sanitairement sûre. (…) Pour beaucoup le soin de l’âme est plus fondamental que le soin du corps. (…) C’est un appel aux évêques, pour qu’ils permettent aux croyants, en respectant les distances, avec des masques et des gants, en nombre limité, d’entrer dans les églises comme on entre en nombre limité dans les supermarchés. Pour des millions d’Italiens la sainte Pâque, la résurrection de notre Seigneur Jésus-Christ, peut être un moment d’espoir à vivre. »

Comme on peut s’en douter, toute la classe politico-médiatico- cléricale s’est déchaînée contre Salvini. L’Avvenire (le quotidien des évêques) s’est même fendu d’un éditorial prônant « clarté et fermeté » face à ceux qui demandent l’ouverture des églises, et donnant en exemple le pape seul place Saint-Pierre…

Plusieurs évêques sont montés au créneau contre l’irresponsable qui parle de Dieu et de la Sainte Vierge, et un prêtre paraît-il célèbre sur les réseaux sociaux, Don Dino Pirri, a écrit sur Twitter : « Cher Salvini, aujourd’hui les églises sont fermées parce que nous les prêtres respectons la loi de notre pays. Nous obéissons à nos évêques et non à toi. (…) » Comme si Salvini demandait qu’on lui obéisse, alors qu’il formule une demande…

Le gouverneur de Vénétie, Luca Zaia, de la Ligue, a commenté : « Il est juste de respecter cette idée : je sais que beaucoup de catholiques demandent la possibilité de célébrer Pâques. Nous avons demandé au patriarche de Venise la possibilité de respecter le compte-goutte avec des endroits marqués pour garder les distances. Mais l’Institut supérieur de la Santé a immédiatement dit non.. »

Commentaires

  • Oui, surtout que pour le Ramadan, vous verrez il n'y aura plus de problème pour "accepter une demande légitime". Mais les franc-macs haineux et leurs complices épiscopes veulent tenir jusqu'à Pâques inclus, après, ils lèveront les interdits pour ces gentils membres de la religion de paix et de tolérance et éventuellement les chrétiens. Et ils nous présenteront la facture de ces 5 semaines de paralysie volontairement déclenchée. Prochaines journées de solidarité: 15 août et 25 décembre. Le lundi de Pentecôte c'était pour les vieux et la canicule de 2033.
    Prochaine étape: attribution de la victoire sur le virus grâce au confinement. Tant pis si des pays non-confinés s'en sortent mieux que nous. Les dictateurs ont toujours raison.

  • pourquoi toujours soupçonner les francs-maçons ?
    le clergé se suffit trés souvent à lui-même, et n'a pas eu besoin de mai 68 pour y arriver : en 1903, mon arrière grand-père magistrat a été révoqué à 61 ans avec perte de ses droits à pension pour une affaire de congrégation:
    il a reçu du Vatican la médaille Bene Merenti qui est je crois celle qu'on donne aux gardes suisses en fin de contrat, et sa fille qui voulait se faire religieuse a du faire un véritable tour de France pour trouver une communauté qui l'accepte sans dot, alors qu'il y en avait une, fondation familiale, au bout de l'allée

Écrire un commentaire

Optionnel