Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Coronavirus et euthanasie

Deux hôpitaux de l’Ontario, à Ottawa et à Hamilton, ont arrêté leurs activités d’euthanasie « après un examen minutieux des principes visant à prévenir la transmission du COVID-19 et à préserver les ressources en matière de soins de santé, et en accord avec la réduction progressive des services électifs dans la province ».

En revanche à Toronto il n’est pas question d’y renoncer, parce que, comme l’avortement, l’euthanasie est prioritaire : « Nous avons dû prendre des décisions très difficiles concernant d'autres services et programmes qui ont été mis en attente ou fermés pendant cette pandémie, mais nous avons considéré ce service comme essentiel. »

Commentaires

  • Se substituer à Dieu en se considérant comme maître de la vie et de la mort est en effet prioritaire!!

  • un m&édecin qui guérit un malade se substituerait donc à Dieu ?
    c'est en vertu de ce principe que les pays musulmans étaient devenus des réservoirs du microbe de la peste alors que les pays européens, faute de savoir la guérir, avaient appris à la circonscrire

Écrire un commentaire

Optionnel