Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La dictature

Le Castaner a annoncé hier (dimanche…) qu’il saisissait la justice pour « provocation à la haine » suite à la diffusion d’un tweet d’Agnès Cerighelli, conseillère municipale de Saint-Germain-en-Laye, concernant Rachida Dati et Samia Ghalli :

« Vouloir que Paris et Marseille soient dirigées par des maghrébines de confession musulmane, c'est trahir la France, son identité et son histoire. »

On peut sans doute le dire autrement, et le format du tweet n’est pas propice aux nuances, mais quoi qu’il en soit ce propos est très clairement une opinion politique, et non une « provocation à la haine ».

Si une opinion politique est désormais une provocation à la haine, c’est que nous sommes dans une dictature.

Il faudrait au moins que le Castaner nous explique pourquoi il était légitime que la presse de la pensée unique se réjouisse en 2007 que Rachida Dati soit la première Maghrébine musulmane à être nommée à un ministère régalien, et qu’il est répréhensible de ne pas vouloir qu’une Maghrébine musulmane devienne maire de Paris… (Laquelle entre temps a été décorée des insignes de grand officier du Wissam al-Alaoui par le roi du Maroc). De même il faudrait que le Castaner nous explique pourquoi il est légitime que la presse marocaine fasse ses titres en 2014 sur « Deux Marocaines dans le gouvernement de Manuel Valls », mais qu’il serait répréhensible de ne pas vouloir qu’une Marocaine occupe le poste de maire d’une grande ville. C’est à sens unique ?

Est-ce qu’on va en arriver à ce que le fait de parler de « grand remplacement » soit puni de prison ? Voilà une question à poser à la porte-parole du gouvernement, à propos de laquelle il est désormais interdit sans doute de déplorer qu’elle soit sénégalaise.

Commentaires

  • Il est interdit d'être anti-évolutionniste, anti-immigration-invasion, anti-transhumanisme, anti-vaccins, anti-climato-terrorisme, anti-LGBT, anti-avortement, anti-euthanasie, anti-théorie du gender, anti-sioniste, anti-moderniste, anti-connards, etc, etc, etc.... Il est interdit d'avoir une pensée et des idées qui ne collent pas avec les pensées et idées mondialistes. Bref il est interdit de penser que le mal est mal , et surtout de le faire savoir.

  • La France part en vrille : c’est aussi simple que cela.

  • Rachida Dati n'est pas musulmane elle serait plutôt crypto catholique
    Elle a fait baptiser sa fille
    Cela dit la question mérite d'être posée

  • Rachida Dati " a fait baptiser sa fille"...en êtes-vous sûr ? Ce serait une information très intéressante mais comme cela relève de sa vie privée je comprends la discrétion générale sur ce sujet.
    De toute façon Rachida Dati me paraît la meilleure solution pour Paris et je souhaite qu'elle soit élue (malgré le soutien de l'imposteur Sarkpzy).

  • Et bien non, ce n'est pas la meilleure solution pour Paris. Ce n'est pas que le soutien de Sarkozy qui poserait problème, mais plutôt celui de son ancien "patron" Attali et de quelques autres. Et une arriviste de cette pointure, ce n'est pas une bonne affaire pour les Parisiens.
    Il y a l'ascenseur social qui travaille à la verticale et le canapé à l'horizontale.

  • Rachida Dati, ce n'est pas la pire. La pire, s'appelle A. H., et j'espère que les Parisiens n'auront pas la bêtise et l'immoralité de la réélire. Mais, après tout, Etienne Marcel, Bailly, Camus étaient parisiens... Et les bobos qui emmènent leurs gosses à la Gay Pride et qui s'extasient devant un sapin de Noël en forme de plug anal sont les nouveaux bourgeois. A. H. sera peut-être réélue, et Macron aussi dans deux ans.
    Le pire châtiment que Dieu pourrait nous envoyer, d'ici deux à cinq ans, n'est pas un déluge de feu : ce sont Hidalgo et Macron réélus, deux "papes" émérites, et Parolin comme pontife régnant sous le nom de François II. Et c'est ce qu'il y a de plus fort, en terme de probabilité "naturelle".

Écrire un commentaire

Optionnel