Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Une stupidité parmi d’autres

L’actrice communiste Corinne Masiero déclare à Télérama à propos des César :

Ce n’est pas des bourgeois hétéros catholiques blancs de droite qui ont, seuls, le droit de dire ce qu’il faut récompenser en France.

A force de lire des conneries on n’y fait presque plus attention. Mais là c’est énorme : ce sont des catholiques de droite, et uniquement des catholiques de droite, qui décident des récompenses cinématographiques en France.

Euh… Elle pourrait nous donner un nom ? Un seul ?

Commentaires

  • Le fondateur et longtemps tout puissant patron des Césars est Georges Cravenne, décédé en janvier 2009. Il a été enterré selon le rite israélite.

  • Militante communiste depuis 2003, tout est dit de l'intelligence politique de cette dame.
    On peut penser qu'elle vise d'autres communautés que celles qu'elle attaque, mais étant partie prenante de la pensée unique elle ne peut attaquer que ceux que la pensée unique ne protège pas et dont les communistes pensent toujours qu'ils ne méritent que la persécution ou la mort.

  • Oui, c'est comme certaines personnes qui pour décrire sans pouvoir le dire certaines personnes d'une certaine communauté, disent : "ah oui, encore un Irlandais". Irlandais qui sont d'ailleurs de moins en moins des "bourgeois hétéros catholiques blancs de droite"...
    Ces bourgeois-là sont tellement invisibles, que cette Corine Masiero pense sûrement à une certaine communauté. Mais laquelle ?

  • J'ai vu que son projet à la télé, après Capitaine Marleau, s'intitule La Planète des boudins à pattes, une ambitieuse série de science fiction dans laquelle le chien de Brad Pitt devrait interpréter le rôle d'amoureux transi de la reine des boudins.

  • La communauté inverse de celle qu'elle dénonce le moment venu s'en prendra à tout ce que représente cette écervelée qui avait tout pour être une bonne actrice populaire comme il y en a toujours eu et comme nous les aimons en France.

    Ce jour là elle verra qui sont les ennemis du bonheur dans notre pays

  • Après le mot heur, on pourrait supprimer le mot bonheur de la langue française, et même l'interdire, pour ne pas être homophobe, antisémite ou antimusulman (Ces gens ne savent pas ce que c'est). Comme ça, il n'y aura plus qu'à passer à la trappe le mot malheur, et tous nos problèmes seront résolus.

  • Je vois dans cette influence catholique sur le cinéma français un effet très positif du concile Vatucan II qui a quasiment exclu les non catholiques de la vie culturelle du pays.

  • Pardon pour ces redites dues à une erreur de manipulation

  • Stavrolus est vraiment un sombre con. Traiter les Alsaciens de sous-Francais fallait y penser. Presqu’aussi con que Masiero.

  • Aurais-je traité les Alsaciens de sous-Français ?
    Vous écrivez cela parce que vous êtes inculte : vous croyez lire six lignes, mais vous n'avez pas les références et vous oubliez des mots. Je vous renverrais bien, par exemple, aux Archives du mondialisme de Pierre Hillard, qui explique en détails comment la France est devenue le pays des citoyens du monde. Tout est parti de Strasbourg.
    Mais je pense que dans votre cas ce sont des perles qu'on jette.

  • Goldnadel a trouvé les noms auxquels elle pense : "Il est vrai que les Lellouche, Klapisch, Kassovitz, Guédiguian, Hazanavicius, Polanski, Omar Sy, Thompson… tous ces cathos de droite menacent la diversité du cinéma français."

    https://www.dreuz.info/2020/02/17/goldnadel-et-pour-corinne-masiero-le-cesar-de-la-stupidite-raciste-et-anti-chretienne/

Écrire un commentaire

Optionnel