Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Non-événement

Je ne lirai pas davantage le dernier document pontifical que je n’ai lu les précédents de François. Je ne sais qui le premier a utilisé la définition à la mode du mot « liquide » pour qualifier le « magistère » de François, mais c’était une bonne trouvaille. Cela va de pair avec le fait que ce pape « initie des processus » et considère (de ce fait) que « le temps est supérieur à l’espace ». Tout texte qu’il signe n’est donc, au mieux, qu’une étape dans un développement. Autrement dit il ne sert à rien de l’étudier comme s’il s’agissait de définitions dogmatiques.

De ce que j’ai lu des commentaires (chez Benoît et moi, chez Jeanne Smits, sur le Forum catholique), on est prié de considérer que le culte de Pachamama n’a rien d’idolâtrique et doit être poursuivi (et tous les cultes du même genre développés), qu’il est urgent de terminer de détruire la liturgie latine au nom de l’inculturation amazonienne, et que le non-dit de subversion doctrinale qui figurait dans une note de bas de page d’Amoris Laetitia (authentifié ensuite par le pape) figure cette fois dans le quatrième paragraphe, à propos du document final du synode. Dans son Exhortation, François ne parle pas d’ordination d’hommes mariés et de diaconesses, mais dès le début il dit qu’il faut appliquer le texte de conclusion du synode, qui, lui, demandait explicitement des prêtres mariés et des diaconesses…

Commentaires

  • Bon titre à ce sujet dans Libération, pour une fois :

    LE PAPE NE DIT NI OUI NI NON

  • Ce document est d'un niveau théologique légèrement inférieur à celui de Oui-Oui et la Gomme enchantée, ouvrage déterminant pour la formation de mes jeunes années. Mais, comme vous l'observez judicieusement, il s'aligne sur le document final du synode : Amazonie : nouveaux chemins pour l’Église et pour une écologie intégrale.
    C'est une remarque que j'avais faite dans mon antépénultième post, et qui vient directement du brillant article de Pentin auquel ce post renvoyait. De sorte que je n'y ai aucun mérite.
    Le document final du synode est une horreur, Bergoglio est une horreur, la Pachamama est une horreur : tout ça pue la cinquième colonne maçonno-sorossienne à plein nez, et personne ne sait par quelles épreuves le Bon Dieu veut faire passer les saints des derniers temps...

  • Le diable a mille tours dans son sac. Il ne faut attendre de lui aucun bon revirement. Seigneur augmente en nous la Foi.

  • Que peut-on prévoir pour la suite ? Lors du prochain synode sur la synodalité (sic), le Pape accordera aux conférences épiscopales la possibilité de statuer sur toutes sortes de sujets jusqu'à présent traités par Rome. L'ordination d'hommes mariés sera de la responsabilité des évêques selon les besoins locaux. Ceci était annoncé dans la toute première Exhortation du Pape et le synode sur l'Amazonie n'est nullement désavoué. Il est mis en conserve pour des développements futurs. Les évêques allemands, qui vont pérorer pendant deux ans et ont le temps, ne rencontreront aucun véto du Pape concernant l'ordination d'hommes mariés et l'ordination de diaconesses. Ensuite, ce sera à tous les évêques du monde de jouer.

  • Que peut-on prévoir pour la suite ? Lors du prochain synode sur la synodalité (sic), le Pape accordera aux conférences épiscopales la possibilité de statuer sur toutes sortes de sujets jusqu'à présent traités par Rome. L'ordination d'hommes mariés sera de la responsabilité des évêques selon les besoins locaux. Ceci était annoncé dans la toute première Exhortation du Pape et le synode sur l'Amazonie n'est nullement désavoué. Il est mis en conserve pour des développements futurs. Les évêques allemands, qui vont pérorer pendant deux ans et ont le temps, ne rencontreront aucun véto du Pape concernant l'ordination d'hommes mariés et l'ordination de diaconesses. Ensuite, ce sera à tous les évêques du monde de jouer.

  • Une "exhortation apostolique" complètement "con-con/cul-cul", qui ne sert à rien : c'est d'abord ce que j'ai pensé en le lisant (si, si, j'ai fait ça !!!).
    Mais...
    Oh mais non, hélas.
    Son seul but, à mon avis : inclure le Document final du synode amazonien dans les actes du Magistère ordinaire...
    Tout le reste est de l'enfumage.
    Tout le monde attendait François sur son "exhortation" (entre guillemets, parce que, hein, franchement, appeler "exhortation" ce machin...).
    Il doit bien rigoler dans son coin !

  • Pour moi, un texte illisible.

  • Cher Monsieur,

    Sincèrement, et vu votre finesse d'analyse, j'aurais préféré que vous lussiez cette exhortation vous-mêmes pour nous en faire un commentaire aussi objectif que possible. Les modernistes pourraient nous taxer de mauvaise foi si nous nous en tenons à des préjugés sans aller lire attentivement ce texte.

    Respectueusement

    Marie

  • Merci de respecter l'orthographe de la réforme allemande de 1996
    Diakonasses,
    Ach! So! Kolossalement dumm!

  • on connaissait en français, mais dans l'argot des séminaires, le terme diaconnasse d'un emploi bien plus étendu que le terme allemand

  • L'expression "société liquide" ou "vie liquide" ou "pensée liquide" a été utilisée par l'ancien juif polonais communiste Zygmunt Bauman (1925-2017) dans sa critique de la société de consommation. Coqueluche des médias de gauche et droite "molle" (pas encore liquide?), voici ce qu'en dit Libération en 2017 à la mort de Bauman.
    "La notion de «société liquide» est aujourd’hui tombée dans le langage courant, en tout cas le langage médiatique, sans doute parce qu’elle est vraiment pertinente et permet d’indiquer en un seul mot les caractéristiques des sociétés contemporaines. Zygmunt Bauman l’emploie dans un sens précis. Une société est dite moderne-liquide si les situations dans lesquelles les hommes se trouvent et agissent se modifient avant même que leurs façons d’agir ne réussissent à se consolider en procédures et habitudes. Elle est apparue lorsque, à l’ère solide des producteurs, s’est substituée l’ère liquide des consommateurs, qui a fluidifié la vie elle-même, une vie frénétique, incertaine, précaire, rendant l’individu incapable de tirer un enseignement durable de ses propres expériences parce que le cadre et les conditions dans lesquelles elles se sont déroulées changent sans cesse." (fin de citation)
    Grace à Bergoglio-metedor-de-lio, l'Eglise est plus que liquide, elle s'évapore, à défaut de se sublimer.

  • tout l'Ancien Testament, et sans doute tout le Nouveau Testament, avec un doute pour saint Luc, ont été écrits le premier par des juifs, le second par d'anciens juifs, pensez-vous qu'il faille s'en méfier ?

  • Non, non, je ne m'en méfie pas. Je me méfie juste de Théofrède qui ne semble pas juif.

  • et moi je me méfie de Dauphin qui m'a tout l'air d'un provocateur déguisé en idiot du village

  • Les juifs de l'Ancien Testament et les talmudistes se ressemblent autant que les Français bâtisseurs de cathédrales et les bobos qui emmènent leurs gosses à la Gay Pride. Théofrède, on pensait que vous saviez cela depuis longtemps.

  • l'obsédé sexuel revient à ses classiques
    aujourd'hui, il innove en remplaçant le BMC par la Gay Pride

  • Marie a raison. C'est facile de critiquer sans lire.

  • et puis faudrait savoir: si vous ne l'avez pas lu, vous ne pouvez pas dire ce que le texte dit en son début.

  • Vous avez des yeux pour voir ?
    https://image-media.gloria.tv/placidus/j/x9qkklhc6gsa8pziuepln1l5t6l133i6n1u0h89.jpg

  • Touché, amusant mais au fond triste.

  • Voici ce que dit le § 32 de Evangelii Gaudium :
    " Le Concile Vatican II a affirmé que, d’une manière analogue aux antiques Églises patriarcales, les conférences épiscopales peuvent « contribuer de façons multiples et fécondes à ce que le sentiment collégial se réalise concrètement ».[36] Mais ce souhait ne s’est pas pleinement réalisé, parce que n’a pas encore été suffisamment explicité un statut des conférences épiscopales qui les conçoive comme sujet d’attributions concrètes, y compris une certaine autorité doctrinale authentique.[37] Une excessive centralisation, au lieu d’aider, complique la vie de l’Église et sa dynamique missionnaire."
    Les conférences épiscopales pourront donc statuer sur la question de l'ordination d'hommes mariés si le Pape leur octroie cette prérogative après le prochain synode. Le Pape n'a dit ni oui ni non à la possibilité d'ordonner des hommes mariés car il n'a pas le courage de trancher. Il ne veut pas rester dans l'histoire comme le Pape ayant aboli l'obligation du célibat et donc l'obligation de la continence parfaite et perpétuelle. Il n'a pas eu non plus la moindre parole de valorisation du célibat, se démarquant nettement de Benoît XVI et du Cardinal Sarah. Peut-être veut-il laisser cette question ouverte pour l'avenir.
    En revanche, dans Querida Amazonia, il désapprouve clairement l'accès des femmes au diaconat. Peut-être craint-il la revendication du sacerdoce pour les femmes. De ce côté, il ferme la porte comme Jean-Paul II.

  • l'obligation du célibat est une obligation toute relative qui ne concerne que l'église latine, connait une exception majeure basée maintenant sur un texte en ce qui concerne les "prêtres" anglicans revenus dans l'unité de l'Eglise,, et a connu avant de nombreuses dérogations individuelles en faveur de pasteurs protestants de toutes sectes qui faisaient la même démarche

  • De la part de Benoit DELTOMBE , tel: +33 7 83 85 38 38 , adresse
    mèl: b.deltombe@free.fr , à l'attention de Monsieur Yves DAOUDAL : je souhaite vous adresser une note sous format Word de 12 pages , sur le projet de loi bioéthique ; pouvez-vous me communiquer une adresse mèl ? Merci d'avance .

  • Que peut-on prévoir pour la suite ? Lors du prochain synode sur la synodalité (sic), le Pape accordera aux conférences épiscopales la possibilité de statuer sur toutes sortes de sujets jusqu'à présent traités par Rome. L'ordination d'hommes mariés sera de la responsabilité des évêques selon les besoins locaux. Ceci était annoncé dans la toute première Exhortation du Pape et le synode sur l'Amazonie n'est nullement désavoué. Il est mis en conserve pour des développements futurs. Les évêques allemands, qui vont pérorer pendant deux ans et ont le temps, ne rencontreront aucun véto du Pape concernant l'ordination d'hommes mariés et l'ordination de diaconesses. Ensuite, ce sera à tous les évêques du monde de jouer.

  • qu'est-ce qu'une conférence épiscopale, sinon la même chose qu'un concile pleinier, ou qu'un concile provincial ?
    il faudrait quand même se rappeler que le concile d'Elvire n'était qu'un concile provincial dont les décisions furent jugées assez bonnes pour être adoptées dans les provinces voisines, même trés reculées
    a priori, on peut penser que des décisions prises au plus prés d'un problème sont les meilleures pour le résoudre, et si une décision n'est pas bonne, Rome a toujours la possibilité de l'annuler; cela s'appelle le principe de subsidiarité qui, autant que je sache, a toujours eu la faveur de l'Eglise, qui n'a jamais eu la prétention d'être une et indivisible, ce dont les églises orientales catholiques sont une illustration
    *c'est ce qui s'est passé à Poitiers il y a quelques années,, quand le dernier archevêque avait décidé de remplacer le curé à la tête des paroisses par une assemblée de laïcs

  • Que peut-on prévoir pour la suite ? Lors du prochain synode sur la synodalité (sic), le Pape accordera aux conférences épiscopales la possibilité de statuer sur toutes sortes de sujets jusqu'à présent traités par Rome. L'ordination d'hommes mariés sera de la responsabilité des évêques selon les besoins locaux. Ceci était annoncé dans la toute première Exhortation du Pape et le synode sur l'Amazonie n'est nullement désavoué. Il est mis en conserve pour des développements futurs. Les évêques allemands, qui vont pérorer pendant deux ans et ont le temps, ne rencontreront aucun véto du Pape concernant l'ordination d'hommes mariés et l'ordination de diaconesses. Ensuite, ce sera à tous les évêques du monde de jouer.

  • admettons qu'il a raison sur un point : les prêtres amazoniens doivent servir en Amazonie. COmme autrefois comme on était prêtre breton, on desservait des paroisses bretonnes c'est tout. C'est bien et ça règle le problème. C'est assez pragmatique. C'est en même temps assez sournois car cela veut dire qu'il faut attendre un peu avant d'assumer un argument principiel fort, autre que purement pratique, pour revenir sur le célibat sacerdotal. C'est une question de temps.

    Je n'ai toujours pas trouvé sur ce blog l'argument à répondre à ceux qui font observer que les prêtres catholiques Orientaux catholiques peuvent se marier et être catholiques...

  • L'éloge du célibat est fait par Saint Paul et à justifie le célibat en Occident.

    La pratique orientale reflète l'influence orthodoxe où l'on distingue bien évêques et moines (tous célibataires) et prêtres de village (qui célèbrent la messe une fois par semaine) ....

    Ne devrions nous pas rester d'autant plus fidèle à notre Tradition que non seulement elle est la notre et qu'en plus elle a une racine scripturaire solide ?

  • Vous n'avez pas trouvé ? C'est donc que vous ne savez pas lire.

    Et puis, précision importante: les prêtres orientaux NE PEUVENT PAS SE MARIER. On ordonne des hommes mariés, ce qui est très différent.

  • Un titre grotesquement sentimental, à l'image de l'époque.
    Et qui en anglais ("Dear Amazon") sonne comme un éloge cynique du commerce interneto-mondialisé.
    Ce pauvre type décidément, tout le ramène à la foirade, au ridicule.
    Quand ça veut pas, ça veut vraiment pas.

  • En réponse au dernier commentaire de Daoudal : quel est l'argument de fond pour justifier que la discipline sacerdotale des Orientaux est inenvisageable dans l'Eglise latine. Je suis désolé mais ce n'est pas évident comme vous semblez le dire...

Écrire un commentaire

Optionnel