Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le favori italien

Screenshot_2019-10-23 Sandro Gozi (PD) ministro di Macron di chi ha fatto gli interessi Market News.png

45c45d94726bee5ec519cf5d22e50fc859fa82df-1571754964-5daf13d4-960x640.jpeg

Lundi, le Times of Malta a révélé que l’Italien Sandro Gozi, le conseiller Europe d’Edouard Philippe, est aussi consultant pour le gouvernement de Malte…

Sandro Gozi, député italien depuis 2006, était secrétaire d’Etat dans les gouvernements Renzi et Gentiloni. En juin 2018 il s’est donc retrouvé au chômage, quoique devenu président de l’Union des fédéralistes européens. Il a immédiatement trouvé une place de consultant auprès du Premier ministre de Malte, Joseph Muscat (deuxième photo). Avec un juteux contrat de trois ans.

Mais il était toujours bien en cour avec Emmanuel Macron, qu’il avait rencontré lorsque celui-ci était secrétaire général adjoint de l’Elysée, et, dit-on, ils ne se sont jamais perdus de vue… Aux européennes de 2019, Emmanuel Macron a donné une place sur sa liste à son ami italien. Il a été élu. Puis il a fait « chargé de mission » auprès du Premier ministre français celui que les Italiens jugent à juste titre un traître.

Après l’affaire Sylvie Goulard, la révélation du Times of Malta fait tache. Car l’Italien Sandro Gozi était censé ne travailler que pour le gouvernement français.

Mardi, le gouvernement de Malte a confirmé qu’en effet Sandro Gozi est « consultant auprès du cabinet du Premier ministre de Malte, dans un rôle similaire à celui qu’il a tenu et tient auprès de gouvernements et organisations européennes, qui est de conseil sur toutes les institutions et priorités européennes ».

Depuis lors, Sandro Gozi bredouille qu’en fait il n’est plus consultant à Malte, qu’il a mis fin à son contrat en juillet dernier en accord avec le Premier ministre de Malte. Mais le gouvernement de Malte refuse de confirmer l’existence du courrier de Sandro Gozi… et de la réponse qui lui aurait été faite.

 

Addendum

Victime de "viles attaques", il démissionne...

(Edouard Philippe lui avait demandé de fournir les preuves qu'il ne travaillait plus pour Malte.)

Commentaires

  • Ah les Italiens ! En ce moment il y a une fronde menée par un groupe d’anciens membres de la Banque centrale européenne ou de banques centrales nationales sur l’action menée par Mario Draghi. Pourquoi ? Parce qu'il favorise l'Italie en appliquant des taux très bas (sans doute en échange d'un abandon d'un exit romain). Chose étonnante ni Tf1, ni BFM ne l'évoque. Lagarde, une amie personnelle de Draghi, ne risque pas de changer sa politique. Pourtant l'euro n'a pas été créé pour le bien des peuples mais pour favoriser la mise en place d'un état supra-national autoritaire (non démocratique) !
    https://www.youtube.com/watch?v=Cl1aJbBH1pM
    Ce qui est surprenant, lesdits peuples semblent aimer être gouvernés ainsi !

  • super...

    c'est pas comme si on n'avait jamais eu, sous la monarchie française, des favoris étrangers proches du pouvoir

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Concino_Concini

  • Mon titre ne le laisse-t-il pas entendre clairement ?

    Quant à Concini, il était maréchal de France, ce qui n'est pas encore le cas de Gozi, et... il a mal fini.

  • Monsieur Gozi venait de se produire dans le Temple Groussier de la rue Cadet aux côtés de Pierre Moscovici

    https://www.gadlu.info/le-2-edition-du-cycle-europe.html

    Le Cycle Europe a reçu le soutien de la région Paris 4 et les R∴R∴L∴L∴ Demain, L’Échelle humaine,  Étoile Polaire, Europe 89, Europe Maçonnique, Fédération Universelle Georges Couton, Galilée, Infini Maçonnique, l’Intersection, La Franche Amitié, La Fraternité des Peuples Ernest Renan, Le Bonheur Diderot, Nouveau siècle des Lumières, Paroles et création, Pierre Brossolette terre des hommes, Prospective maçonnique.

Écrire un commentaire

Optionnel