Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18e dimanche après la Pentecôte

« Faites, ô Seigneur, que ceux qui attendent votre secours ne soient pas déçus dans leur espérance, mais obtiennent au contraire cette récompense qu’ont promise vos Prophètes. Écoutez donc les prières de votre serviteur, et avec les siennes, recevez celles de tout votre peuple d’Israël. »

Telle est la belle paraphrase que fait le cardinal Schuster du texte de l’introït de ce dimanche. Ou plus exactement du verset de l’Ecclésiastique (36,18) dont il est tiré. Car dans l’introït « mercedem », la récompense, est devenu « pacem », la paix. Car la paix surnaturelle, dans la Jérusalem céleste (la « ville de la paix »), est la récompense suprême.

On peut remarquer que le texte grec dit : « Donne récompense à ceux qui t'attendent (qui comptent sur toi), et que tes prophètes soient trouvés dignes de confiance (véridiques). » Dans le texte latin, à la place de « et », il y a « afin que ». C’est une traduction qui explicite le texte grec tributaire des juxtapositions sémitiques. Nous demandons à Dieu de nous donner la « récompense » promise par les prophètes afin que ces promesses soient reconnues comme vraies, et les prophètes comme de véritables envoyés de Dieu.

Cette très belle antienne est empreinte de paix d’un bout à l’autre, et d’une tendresse qui se manifeste par l’emploi systématique du si bémol et s’épanouit sur « tuae ».

Voici une interprétation, par le chœur de la cathédrale de Poznań, qui rend bien justice à ce caractère, en y ajoutant une très grande douceur. C’est extrait de l’enregistrement d’une messe pour la paix, à Poznań en 1977 (le kyriale étant la Missa pro pace de Feliks Nowowiejski).

Da pacem, Dómine, sustinéntibus te, ut prophétæ tui fidéles inveniántur : exáudi preces servi tui et plebis tuæ Israël.
Lætátus sum in his, quæ dicta sunt mihi : in domum Dómini íbimus.

Donnez la paix, Seigneur, à ceux qui vous attendent afin que vos prophètes soient trouvés fidèles : exaucez les prières de votre serviteur, et celles d’Israël votre peuple.
Je me suis réjoui de ces mots qui m’ont été dits : Nous irons dans la maison du Seigneur.


podcast

Screenshot_2019-10-12 LU1056.png

Écrire un commentaire

Optionnel